Migration -- 4.1 : réseau et VLANs

Les projets importants, c'est toujours la même chose : on n'a jamais le temps de les faire correctement. Pour ma migration technique, il me fallait dégager du temps pour complètement câbler mes locaux (en catégorie 6 - 1Gbit, tant qu'à y être). Et bien réfléchir à comment remplacer mon routeur principal par un autre sans prendre le risque de perdre ma connectivité globale au-delà de quelques minutes. Et choper mon courage à deux mains pour faire le saut. Après 18 mois, ça y est, dans une configuration qui sera différente de ce que je prévoyais initialement.

Comme les précédents billets de cette série datent un peu, je rappelle le besoin de base. Mon réseau personnel est construit autour de boîtiers Soekris net6150. De belles petites machines, mais qui souffrent de deux défauts :

  • les cartes-mères peuvent défunter brusquement, sans avertissement, lors d'un redémarrage. D'aucuns ont réussi, à force de patience, à les faire revenir à la vie[1]. Mais ce manque de fiabilité est un risque significatif.
  • Soekris n'existe plus. Pas de possibilité de racheter une carte-mère pour remplacer une défunte.

Donc, changement de matériel, pour du PC Engines. J'ai déja remplacé tous les serveurs, il ne reste que le routeur principal.

J'ai initialement acheté une APU2C4 et un (très beau) boîtier pour la protéger. Cependant, cette carte-mère ne dispose que de trois prises réseau, PC Engines ne faisant pas plus en ce temps. C'est le strict minimum dont j'ai besoin (une prise vers un commutateur 802.1Q, et une prise par fournisseur d'accès à Internet). J'aurai apprécié d'avoir un peu plus de marge, soit une quatrième prise réseau. Pour comparaison, le net6501 actuel dispose de huit prises réseau, et six sont utilisées.

La série des APU4 règle ce problème. J'ai acheté un APU4C4, malheureusement non compatible avec le boîtier métallique de redson du fait du connecteur réseau supplémentaire. Si je vous dis que la machine s'appelle batman, vous en déduirez vous-même la couleur du boîtier. Il m'a suffit de déplacer le SSD de redson vers batman, et zou, ça marche !

L'étape suivante est délicate : bien configurer le commutateur et batman pour qu'ils gèrent les VLANs et le routage. Tout ça, comme dit en introduction, en minimisant les risques de perte totale de la connexion Internet.

Note

[1] Ce fut mon cas une fois ou deux.