Geekeries et autres

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 27 juillet 2018

Impressionnant !

Dans ma recherche d'amélioration de l'ergonomie de mon poste de travail, je vous ai déjà parlé du clavier BÉPO et de la souris verticale à gauche. Je suis en train de passer une nouvelle étape, logicielle celle-ci : le changement de bureau (informatique ; le changement physique du bureau est dans les cartons, mais pas encore entériné).

Jusqu'à il y a quelques jours, j'utilisais avec un certain bonheur XFCE (après avoir abandonné KDE il y a fort longtemps). Cela dit, j'ai constaté passer beaucoup de temps à déplacer des fenêtres, les redimensionner, voire les chercher, cachées comme elles peuvent l'être l'une derrière l'autre. À la longue, ça devenait gavant.

Lire la suite...

mercredi 25 juillet 2018

Sauvegardes, la suite

Dans un précédent billet, j'ai fait part de mes réflexions sur mes outils de sauvegarde. Le billet se terminait par quelques interrogations quant à celui dont je me sers (Backuppc). Je complète ce billet aujourd'hui.

Lire la suite...

mercredi 27 décembre 2017

Migration -- 3 : système d'exploitation

Bien que cela soit normalement possible, je n'ai pas réussi à faire démarrer la machine sur une clé USB. Je subodore plus un problème du côté de la clé que de celui du BIOS (qui voit bien la clé, et lance l'amorçage dessus). Heureusement, le démarrage sur un CD ne pose aucune difficulté.

Lire la suite...

mardi 26 décembre 2017

Migration -- 2 : préparation machine

Les cartes de chez PC Engines, ce sont des petits bidules de taille intermédiaire entre le CD et le 45 tours. Le facteur de forme est plus compact que les boîtiers Soekris, ce qui peut se révéler avantageux dans un espace limité comme celui d'une baie 19 pouces.

Lire la suite...

dimanche 24 décembre 2017

Migration -- 1 : prolégomènes

Mon réseau interne, qui héberge toutes mes machines sauf les serveurs web (la bande passante montante de mon ADSL de campagne est... anémique, pour ne dire que ça), est depuis fort longtemps construit autour de machines Soekris. Ce furent initialement des net5501, aujourd'hui des net6501. Le cahier des charges est simple : faible consommation électrique, pas de ventilateur, des interfaces réseau en quantité pour les routeurs, et des performances correctes. Plus, c'est une absolue évidence, de la fiabilité. Après tout, j'architecture mon réseau autour de ces machines (routeur, relais d'entrée, relais de sortie, relais de messagerie, serveur de boîtes à lettres).

Lire la suite...

vendredi 7 avril 2017

LineageOS

Je suis possesseur d'un Google Phone (Nexus 4, si vous voulez savoir). Lors de l'achat, c'était plutôt bien : pas de machins ajoutés par un opérateur ou un intégrateur, juste les machins de Google. Ca fait déjà beaucoup. Ce téléphone ayant maintenant quatre bonnes années, il n'est plus maintenu, ce qui signifie qu'il n'y a plus de mises à jour du système d'exploitation. Sur le plan des nouvelles fonctionnalités, ça ne me dérange que peu. Sur le plan de la clôture d'éventuelles failles de sécurité ou bugs significatifs, ça me gave nettement plus. Le week-end dernier, j'ai donc installé un OS alternatif sur la trottinette.

Lire la suite...

samedi 10 décembre 2016

Principe de moindre surprise

Le PMS ou, dans la langue de Shakespeare, le POLA (principle of least astonishment) est une règle informelle stipulant qu'en matière d'ergonomie, un composant quelconque doit se comporter de façon à éviter toute surprise à l'utilisateur. Genre, quand j'appuie sur la pédale la plus à droite dans ma voiture, ça accélère (à consommer avec modération). On peut évidemment faire évoluer une interface, mais il convient de faire attention.

C'est exactement ce qui n'a pas été fait dans le projet GNU (oui, je parle bien de presque Dieu-le-père) sur le paquet coreutils.

Lire la suite...

mardi 5 avril 2016

Adieu ma belle, je t'aimais bien

Toute personne ayant un peu utilisé les beaux ordinateurs qui composent une grande partie de notre mode de production, de travail et de loisir sait qu'il est indispensable de faire des sauvegardes. Il faut se prémunir contre la panne, la fausse manipulation, voire aujourd'hui la malveillance des logiciels rançonneurs et autres cochonneries numériques. Le problème est de trouver l'outil approprié, selon ses besoins et ses habitudes. Un particulier n'aura pas les mêmes souhaits et contraintes qu'une entreprise.

Lire la suite...

jeudi 28 janvier 2016

Une solution longtemps cherchée

Quand on extrait des données d'un scellé, celles-ci peuvent être dans diverses langues, selon le propriétaire du dit scellé. Pour les langues latines, pas de problème de retranscription. Pareil pour les langues slaves. Cela faisait un moment que j'étais coincé sur l'arabe, que décidément je ne trouvais pas comment intégrer dans un document LaTeX. Ca ne marchait jamais, même quand la compilation LaTeX ne plantait pas.

Je jouais donc avec mon terminal, lequel affiche les caractères arabes, en faisant une capture d'écran que j'intégrais dans le document à l'endroit approprié. Quand il n'y a que deux ou trois bricoles à traiter comme ça, c'est vivable.

Ce n'est plus jouable avec une bonne centaine de noms (ou pseudos, je ne saurai dire). Il m'a fallu chercher une solution, et me prendre la tête puisqu'un MWE[1] fonctionnait très bien, mais pas quand je faisais exactement la même chose dans mon document réel.

En nettoyant progressivement le dit document réel (une copie, en vérité je vous le dis), j'en suis arrivé à rien du tout ou presque (une ligne de texte en caractères arabes) et rien du tout comme résultat. Ca se compile correctement, mais la page est vide. Et pourtant mon code LaTeX était exactement identique à celui du MWE fonctionnel.

A une directive près, placée au mauvais endroit. Nous sommes bien peu de choses, finalement.

Petit bonheur de savoir que je peux dorénavant intégrer du texte arabe dans mes rapports d'expertise.

Note

[1] Minimal Working Example

mercredi 27 janvier 2016

Quand ça marche

Un micro-serveur (Gentoo sur Raspberry Pi2, j'en parlerai dans une autre note), un logiciel qui coûte quelques poignées de cacahuètes, et voilà que l'un des besoins d'une association dont je suis membre est rempli. Il faut tester en situation normale, mais je suis confiant. Hop, ça c'est fait.

- page 1 de 6