Je suis pas arrivé...

La procédure courante[1], pour analyser le disque d'un ordinateur, est d'extraire le support, d'en faire une copie bit-à-bit (avec un bloqueur d'écriture) et de travailler sur la copie ainsi réalisée. Après, ce n'est qu'une question de temps pour que la copie arrive à son terme et que je puisse commencer le vrai travail.

Là, après avoir extrait un disque de la gangue de poussière où il était bien à l'abri, et avoir démarré la copie, les erreurs de lecture sont venues très rapidement remplir le journal du poste d'acquisition. Mais, même sans consulter le journal, il m'a suffit d'examiner le débit de transfert et la durée estimée de la copie pour être relativement convaincu que le disque ne fonctionne pas bien - ou plus exactement que le début de la surface de stockage n'est pas dans le meilleur état. Avec un peu de chance, passés ces blocs, la lecture redeviendra possible avec de bonnes performances.

Status: at 0.0%
       acquired 47 MiB (49676288 bytes) of total 931 GiB (1000204886016 bytes)
       completion in 55 day(s), 6 hour(s), 27 minute(s) and 56 second(s) with 204 KiB/s (209444 bytes/second)

Note

[1] Qui n'est pas toujours applicable : les supports SSD soudés ou avec une connectique non-standard, pour ne citer que ces deux cas, sont de plus en plus courants.