Sauvegardes, la suite

Dans un précédent billet, j'ai fait part de mes réflexions sur mes outils de sauvegarde. Le billet se terminait par quelques interrogations quant à celui dont je me sers (Backuppc). Je complète ce billet aujourd'hui.

La principale, pour ne pas dire la seule, interrogation que j'avais concernant Backuppc était sa pérénité. J'utilisais la version 3, stable et efficace mais, comme indiqué dans le billet précédent, sortie en 2015. Un outil stable n'a certes pas besoin d'évolutions, mais il demeure une différence entre stable et abandonné.

Mes inquiétudes ont trouvé une réponse, et la meilleure qui soit, début 2017. La version 4, très longtemps en béta, est passée en pré-production puis en production[1]. L'outil est clairement toujours maintenu, avec un développeur principal très actif et réactif sur la liste de discussion.

Restant un peu prudent, parce que ce sont quand même de sauvegardes dont on parle, j'ai configuré un nouveau serveur parallèle au premier. La principale difficulté rencontrée a été d'écrire les ebuilds appropriés pour Gentoo. Je suis parti d'ebuilds non officiels mais adéquats, auxquels j'ai ajouté mes petites fantaisies (y compris quelques correctifs mineurs liés à ma manière de voir l'univers).

J'ai donc, depuis janvier 2017, deux jeux de sauvegardes distincts, l'un fait avec la version 3, l'autre avec la version 4 de Backuppc. Ça me permet de minimiser les risques qu'un bug sur la version 4 ne me prive, forcément au pire moment, de mes sauvegardes.

Après près de 18 mois de tests[2], je suis plus que convaincu de la qualité de la version 4. Depuis quelques mois, mes nouvelles machines ne sont plus sauvegardées qu'avec la version 4. Mes postes de travail principaux restent en double sauvegarde, mais plus pour très longtemps.

Notes

[1] Au moment où j'écris, la version officielle est la 4.2.1.

[2] Surtout parce que je mets du temps à poster sur le blog