Eugénie et Ombre

Je suis, depuis quelques semaines, l'heureux père de deux jumelles. Deux fort beaux bébés au demeurant, même si certains mettront en doute ma parfaite impartialité. L'accouchement s'est très bien passé, et les deux ne font guère de bruit y compris la nuit, ce qui me ravit au plus haut point. Le projet était dans l'air depuis plusieurs années, mais il a fallu attendre et patienter : certaines décisions sont lourdes de conséquences. Il convient de s'assurer que tout se passera bien avant de faire quoi que ce soit. Après maintes réflexions et hésitations, la décision fut prise il y a quelques mois. Et aussitôt dit, pas de raison de perdre un temps précieux, aussitôt fait.

J'ai donc commandé en ligne. Chaque unité est composée de

  • un boîtier InWin MS04 quadri-disques,
  • une carte mère Gigabyte B360W (le Wifi ne sera pas utilisé dans mes configurations),
  • un processeur Intel i3-8100 (pas besoin de beaucoup de puissance),
  • 4 Go de mémoire DDR4,
  • un support SSD M2 de 120 Go.

pour un total de 450 €, auquel il faut ajouter le prix des disques.

Je vous épargne l'assemblage du tout, qui ne présente rien d'intéressant ni de particulièrement complexe. L'installation de Gentoo s'est elle aussi faite sans aucune difficulté. Une fois terminé (avec des disques dans chaque berceau), voilà ce que ça donne :

Eugénie vue du dessus

Eugénie, façade avant ouverte

Ces machines devant être des serveurs de fichiers et de sauvegardes (sur deux sites, d'où la gemellité), j'ai ajouté Backuppc et Samba. Plus quelques bricoles de supervision et autres. Les M2 SSD servent pour le système d'exploitation, les quatres disques pour le stockage (deux grappes en Raid 1, la première pour les sauvegardes, la seconde pour le serveur de fichiers). C'est notamment pour les sauvegardes que je cherchais des disques extractibles : lorsque je pars, j'embarque un des deux disques de sauvegarde[1] pour avoir une copie hors site.

La resynchronisation Raid, sur des disques de 3 To, prend entre une et deux heures (selon la durée de la déconnexion du disque). C'est donc tout à fait gérable.

Les boîtiers sont très silencieux, ce qui permet de les laisser allumés en permanence, un impératif pour des serveurs de sauvegarde. Leurs dimensions raisonnables font qu'ils peuvent être rangés dans une armoire. Ils chauffent peu, mais il est préférable d'assurer un minimum de ventilation si l'armoire est fermée.

Note

[1] Je pourrais faire de même avec l'un des disques du serveur de fichiers, mais ce serait de l'overkill, notamment parce que les données sont sauvegardées aussi. Et ça pèse quand même dans le sac à dos.

Commentaires

1. Le lundi 7 janvier 2019, 12:30 par Franck

Toutes mes félicitations ! Tu les as baptisé comment ?

2. Le lundi 7 janvier 2019, 12:31 par Franck

Arf, je suppose que la réponse est dans le titre :-)