Cul et chemise

Cette expression ne me plaît pas. J'ignore pourquoi.

Peut-être est-ce l'ambiguïté du registre de langage, dont on ne sait s'il est familier, par le premier mot, ou normal, par le dernier. A moins que ce ne soit l'absence de sous-vêtement qui me chiffonne. Ou une autre raison qui m'échappe encore.

Je préfère copains comme cochons ou s'entendre comme larrons en foire.

Commentaires

1. Le vendredi 7 février 2014, 11:22 par Mimi

Je crois que cette expression date d'un temps ou les chemises étaient longue et palliait l'absence sous vêtement "moderne".

2. Le vendredi 7 février 2014, 12:41 par Nuits de Chine

Mimi : c'est bien possible. Il n'en reste pas moins que, dans le contexte moderne, cela me dérange (je suis un vieux-pas-réac parfois).