Et ma langue froucha (presque)

Vous le savez probablement, dans un cadre professionnel on ne s'adresse pas à un avocat en disant Monsieur ou Madame[1], mais en disant Maître. Ainsi, pour féliciter votre conseil de sa plaidoirie, vous ne devriez pas dire Ouhaaa mec, ta verve m'a vraiment troué le cul mais plutôt Félicitations Maître, votre éblouissante faconde me laisse béat d'admiration.

Je n'ai pas de procès en cours, du moins à ma connaissance. Par contre, j'interagis avec les avocats dans les dossiers (au civil) qui me sont confiés. Et là, bien évidemment, c'est Maître d'un côté et Monsieur l'expert[2] de l'autre. Sauf qu'aujourd'hui, j'avais une avocate au bout du fil. Et à deux reprises, j'ai failli (failli seulement) laisser passer un "Maîtresse", qui véhicule des notions totalement différentes.

Comme quoi, entre la version masculine et féminine d'un même mot, il n'y a pas toujours que le genre qui change, il y a aussi parfois tout l'univers sémantique.

Notes

[1] Ou toute autre apostrophe plus familière, sauf bien sûr si vous être un familier du dit avocat.

[2] Ou Monsieur l'Expert, mais je n'ai que faire des majuscules.

Commentaires

1. Le mercredi 10 novembre 2010, 09:37 par Ardalia

Un peu rude, toutefois. http://musique.ados.fr/Fatal-Bazook...

2. Le mercredi 10 novembre 2010, 09:46 par Nuits de Chine

Ardalia : bien d'accord avec toi. Je connaissais la liste incluse dans la chanson que tu évoques, merci du lien.