Et après on dit que j'exagère

Vous l'avez sans nul doute remarqué, j'aime bien râler sur nos services publics (quand ils ne marchent pas correctement, évidemment; je ne dis rien quand tout baigne, le français moyen n'aime pas les succès, seulement les échecs). Malgré cette propension à critiquer, j'ai été surpris de lire, au détour d'une notice, que la grève postale était devenue un fait acquis, dûment entériné par les entreprises.

Voilà copie de cette notice :
Greve Postale
Quand une société considère comme nécessaire d'informer ses clients qu'une grève postale peut survenir, c'est que celle-ci n'est plus considérée comme de l'ordre de l'exceptionnel. D'ailleurs, au vu de la tournure de la phrase, ladite grève n'est plus un cas de force majeure. Je trouve cela un tantinet grave.