Rattrapage (iwak 18-23)

Mon absence de billet n'est pas dûe à une quelconque étourderie[1]. Nous sommes tombés dans le piège « congés scolaires + grands-parents + suffisamment jeunes pour pas clairement à risque Covid = on se choppe la petite-fille pour dix jours ». Je profite de ce que le petit monstre dort encore pour écrire un billet rapide.

Nous nous en sortons comme des chefs avec elle, entre chansons, dessin et peinture, lectures diverses et très nombreuses, et quelques demandes de dessins animés. Mais la télévision reste le plus souvent éteinte, ce qui nous va très bien. Évidemment, espérer travailler en parallèle n'est qu'une douce utopie. Madame est là, et le fait bien savoir.

Nous devions avoir deux vidéos-apéros/conférences hier, et n'avons pu participer à aucune. Celle des participants à l'Auberge des blogueurs s'est probablement tenue ; l'autre a été annulée du fait du décès d'un animal de compagnie chez les hôtes virtuels de l'apéro (qu'il repose en paix).

L'imprimante 3D fonctionne régulièrement (production principale actuelle : dinosaures, avec une nette prépondérance de Tyranosaures). J'ai produit un volcan hier, qui a été très artistiquement peint par notre invitée. Aujourd'hui, je vais chercher comment produire les jets de lave, que l'on fixera sur le cône du volcan. Peut-être avec des modèles de corail trouvés ici ou là.

Ha... j'entends des pas à l'étage, la période de tranquilité est terminée.

Note

[1] Limite, je culpabilise de ne rien écrire.

Commentaires

1. Le vendredi 23 octobre 2020, 20:06 par Pablo

« Repose en paix » c'est pour « déchirure » ? Ou pour « creuser » ? (mais celui-ci est l'iwak du 24, alors probablement non...).

2. Le samedi 24 octobre 2020, 09:24 par Nuits de Chine

Pablo : hmmm... à la réflexion, c'est une erreur de ma part. Le mot originel anglais est RIP qui, au vu de sa présentation en majuscules, a été lu par mes trois neurones comme R.I.P, requiescat in pace. Alors que c'était plus probablement rip, déchirer ou déchirure. Un peu tard pour corriger, cependant.

3. Le samedi 24 octobre 2020, 13:24 par Pablo

En effet ; mais de toute façon, c'est toujours une déchirure, la perte d'un animal de compagnie :-)