Faut pas me chercher

D'aucuns, nombreux, qui me connaissent peu et mal, auraient tendance à dire de moi que je n'aime pas les conflits et que, dusse mon orgueil en souffrir, j'évite à tout prix tout échange de mauvaise humeur. D'autres, nettement plus rares, qui me connaissent bien et depuis longtemps, disent de moi qu'il ne faut pas confondre "ne pas vouloir se battre" et "ne pas pouvoir se battre". Un ou deux, rarissimes au possible, ajoutent qu'ils plaignent le type qui m'agressera.
Ben c'est arrivé. Samedi. C'était mon tour, probablement. Le hasard, les stats...
L'échange de marques tangibles de très mauvaise humeur n'a pas duré bien longtemps, une dizaine de secondes tout au plus. Fidèle à tout ce que l'on m'a appris, j'ai d'abord jaugé mon adversaire, histoire déterminer la force strictement nécessaire pour me sortir de ce guépier, et de n'appliquer que les dégats minimaux.
Pas de chance. L'adversité était armée d'un objet excessivement tranchant, ce qui signifie que la force minimale est celle qui rend toute riposte impossible.
Le médecin qui m'a soigné la main, largement entaillée, m'a dit "vous avez de la chance, pas de tendons atteints, rien de grave, ça a juste saigné à profusion." Il a aussi jeté un coup d'oeil distrait sur le déplorable état de mon adversaire, dont l'intégrité physique est définitivement compromise, baignant dans quelques flaques rouge sombre. "Vous ne faites pas dans la dentelle", a-t-il ajouté. Je n'ai pas bien distingué, mais j'ai eu la nette impression qu'il pensait "Bien fait pour lui, il a cherché les ennuis et il a rencontré plus fort que lui".
'tain, c'est tout de meme pas un pot de geleé de groseilles qui va faire la loi au petit déj, non ?

Commentaires

1. Le lundi 3 novembre 2003, 11:05 par [Inconnu]
Non, la gelée de groseilles, c'est de toute façon moins bon que la confiture de mirabelles.
Tu aurais ouvert un livre, la blessure aurait été plus légère...
2. Le lundi 3 novembre 2003, 11:59 par [Inconnu]
Mdr comme toujours avec ton blog. Bon je t'explique alors : pour ouvrir quelque conteneur à bouchon que ce soit (jus de fruit, confiture, pot de cornichons etc...) il faut lui botter le derrière : autrement dit ; tu retournes l'objet et tu tapes (avec le plat de la main ! vas pas te blesser encore) genre bonne claque et là, logiquement ca fait 'pop' et c'est tout bon ! ca s'ouvre ensuite avec (à peine) 2 doigts... La prochaine fois raconte *avant* de te blesser ! )
3. Le lundi 3 novembre 2003, 15:37 par [Inconnu]
C'est vrai que James Bond se faisant doser par un pot de gelée de groseille c'est la honte, quoi...
Un bonbon, parce que tu m'as fait rire malgré mes idées noires (cf mon blog)
4. Le mercredi 5 novembre 2003, 20:33 par [Inconnu]
Vraiment bien amené, j'aurai eu quelques sucres rapides en main, je t'en aurai offert un de bon coeur.
5. Le samedi 8 novembre 2003, 13:38 par Motily
Ben si justement... La confiture de fraise pour moi...
Ni hao! Ni hao ma? Je viens de découvrir ton site, intriguée par ton nom chinois, devine pourquoi!
6. Le dimanche 9 novembre 2003, 18:01 par [Inconnu]
Chose promise, chose due.
7. Le dimanche 9 novembre 2003, 19:20 par [Inconnu]
> Motily : wo hen hao. Ni ne ?
> Archangelion : merci ! Bon, c'est ma dentiste qui va surtout apprécier...