Une solution longtemps cherchée

Quand on extrait des données d'un scellé, celles-ci peuvent être dans diverses langues, selon le propriétaire du dit scellé. Pour les langues latines, pas de problème de retranscription. Pareil pour les langues slaves. Cela faisait un moment que j'étais coincé sur l'arabe, que décidément je ne trouvais pas comment intégrer dans un document LaTeX. Ca ne marchait jamais, même quand la compilation LaTeX ne plantait pas.

Je jouais donc avec mon terminal, lequel affiche les caractères arabes, en faisant une capture d'écran que j'intégrais dans le document à l'endroit approprié. Quand il n'y a que deux ou trois bricoles à traiter comme ça, c'est vivable.

Ce n'est plus jouable avec une bonne centaine de noms (ou pseudos, je ne saurai dire). Il m'a fallu chercher une solution, et me prendre la tête puisqu'un MWE[1] fonctionnait très bien, mais pas quand je faisais exactement la même chose dans mon document réel.

En nettoyant progressivement le dit document réel (une copie, en vérité je vous le dis), j'en suis arrivé à rien du tout ou presque (une ligne de texte en caractères arabes) et rien du tout comme résultat. Ca se compile correctement, mais la page est vide. Et pourtant mon code LaTeX était exactement identique à celui du MWE fonctionnel.

A une directive près, placée au mauvais endroit. Nous sommes bien peu de choses, finalement.

Petit bonheur de savoir que je peux dorénavant intégrer du texte arabe dans mes rapports d'expertise.

Note

[1] Minimal Working Example