Je vais peut-être aller en prison

Avant qu'un mouvement spontanné ne se constitue pour ma défense (permettez-moi de rêver un peu, merci), je précise qu'il n'est nullement prévu que j'y reste ne serait-ce que plus de quelques heures. Mais quand même.

J'ai reçu une mission pour analyser un lot de téléphones saisis. Le magistrat m'autorise à aller interroger les personnes mises en cause, lesquelles sont en détention. La conclusion est donc que, si j'en éprouve le besoin[1], je peux aller visiter quelques prisons de la région pour y rencontrer certains de leurs pensionnaires.

La logistique est loin de celle d'une visite familiale. Il faut prévenir le magistrat, les avocats, l'administration pénitentiaire, pour que tout soit organisé au mieux.

Je ne sais pas s'il me sera nécessaire de faire ces visites. Si ce n'est pas absolument nécessaire, je n'envisage aucunement d'y aller juste pour voir, quand bien même l'opportunité pourrait ne plus jamais se présenter. Le respect de toutes les personnes concernées (surveillants et mis en examen inclus) impose de ne pas les déranger pour satisfaire une curiosité qui confine à l'insalubrité.

Note

[1] En dehors de ce contexte, c'est un besoin qui me paraît bizarre.

Commentaires

1. Le lundi 14 décembre 2015, 14:01 par Spica

Je ne suis pas sûr que la peur de déranger les détenus soit vraiment justifiée. De ce que me disait un ami aumônier, la solitude est souvent dure à supporter pour les détenus, et rares sont ceux qui ont droit à des visites régulières (famille ou amis). Du coup, recevoir une visite, même d'un inconnu et pouvoir parler avec quelqu'un, c'est souvent bienvenu pour eux pour les sortir un peu de cette solitude. Évidemment, dans ton cas, c'est possible qu'ils soient moins intéressés par une visite d'un expert qui pourrait les enfoncer plus...