Noeud

Noeud : Il en existe de plusieurs genres. Il y a le gordien, que l'on dénoue sèchement avec une épée, et le papillon, que l'on noue avec lenteur, patience et parfois exaspération. Il y a aussi le sac, que l'on aimerai résoudre un jour, et la tête, que l'on aimerai parfois dissoudre dans l'acide.

Commentaires

1. Le dimanche 4 octobre 2015, 11:06 par Eulalie

Trèèèès inspiré sur ce coup :)

2. Le dimanche 4 octobre 2015, 13:10 par Nuits de Chine

Eulalie : si je pouvais retenir l'inspiration quelque temps...