Impressions du Vietnam - Sapa et les hauts plateaux

Nous repassons brièvement par Hanoï pour partir à l'ouest, vers Lao Cai, Sapa et les zones hautes du pays.

Je le répète, la conduite au Vietnam, on y survit, mais on se demande parfois comment. Nous avons eu droit à un camion (gros) doublant un autre camion (non moins gros) dont un pneu venait d'éclater, le tout arrivant en face de nous. Heureusement, et peut-être est-ce prévu pour, les bandes d'arrêt d'urgence sont très larges. Tout le monde s'est serré du côté où il fallait, et c'est passé. C'eût été moins marrant si le camion-au-pneu s'était couché sur la route.

Lao Cai est une ville frontière. De l'autre côté du fleuve, c'est la Chine. La frontière n'est pas imperméable, de nombreux passages existant le long du fleuve.

Au bout du pont, la Chine

Nous visitons le marché chinois, où la profusion de produit plus ou moins évidemment contrefaits est étonnante. Je ne suis pas sûr du statut (au sens douanier) d'une robe Cnanel portant le logo Chanel.

Cnanel ???

Le nord-ouest du Vietnam, c'est beau, vert, frais, un petit paradis. Les colons français ne s'y sont pas trompés, qui ont bâti de nombreuses villas à Sapa[1]. Après la chaleur étouffante de Hanoï, c'est un vrai plaisir. Par contre, au moins en été, quand il pleut, ça ne dure pas très longtemps mais ça dégringole sévère.

Si vous n'aimez pas l'infinie variété des tons de verts et de brun (les rizières, selon leur état), n'allez pas dans le nord. Sinon, courez-y, c'est véritablement stupéfiant. Le cliché des rizières en terrasses est enfoncé car, ô surprise, elles ne se ressemblent pas toutes. D'autant plus que nous avons eu la possibilité[2] d'aller dans des coins qui ne sont pas encore ouverts au tourisme[3]. Quelques guides et organisations proposent des séjours consacrés à découvrir les hauts plateaux et les minorités ethniques. Ils doivent être particulièrement intéressants - sous réserve d'accepter de vivre un peu à la dure, puisqu'il s'agit de randonnées de village en village. Et là, autant oublier la clim et les toilettes/douches modernes.

Rizières, région de Sapa

Les marchés sont très colorés, ou plus exactement les tenues vestimentaires des femmes le sont. Les vêtements sont caractéristiques des différentes ethnies, et permettent d'un seul coup d'oeil de savoir qui appartient à quel groupe. En aparté, l'Héritier et moi faisons une (mauvaise) vanne sur la différence entre les H'mongs fleuris et les H'mongs noirs. Ces derniers étaient initialement fleuris, mais les défoliants de la guerre du Vietnam sont passés par là...

H'mongs fleuris

Je prends sans hésiter un voyage dans le nord contre dix baies d'Ha Long.

Notes

[1] Pratiquement toutes détruites par les chinois durant la guerre sino-vietnamienne de 1979, merci les cocos.

[2] Avec un guide local supplémentaire, quand même.

[3] Le Vietnam reste un état communiste, ne l'oublions pas.