Y'a des fois que presque on se foutrait de notre gueule

Nous recevons tous, bien trop souvent pour que ce soit agréable, des appels de télémarketeux. Tout le monde doit vivre, gnagnagna. Le plus souvent, ils apparaissent sous la forme d'un numéro masqué, ce qui est pour moi un excellent critère pour ne pas décrocher.

Parfois, cependant, c'est un vrai numéro qui s'affiche. J'ai fini par ne plus avoir le moindre scrupule à raccrocher rapidement, tout en restant courtois,, avec la personne au bout du fil[1].

Lorsque je suis absent, évidemment, je ne décroche pas. J'ai alors divers numéros qui s'affichent, m'indiquant que des centaines de personnes ont cherché à me joindre[2]. Je fais toujours une recherche inversée sur le numéro appelant, avant éventuellement de rappeler. Ce qui m'a permis de découvrir un ensemble de pépites (j'en montre une seule, mais il y en a un paquet toutes pratiquement identiques), qui explique le titre de cette note.

La copie d'écran se passe de tout commentaire.

Fous-toi de ma tronche, tiens

Notes

[1] Tout le monde doit vivre, gnagnagna.

[2] Mais jamais de Bagn, quel dommage.

Commentaires

1. Le mercredi 9 juillet 2014, 19:49 par flamingo

Il y a pire que les télémarketeux : ce sont les appels non désirés, pour lesquels je distinguerai 3 catégories :

- les appels avec numéro identifiable (ce sont des télémarketeux)
- les appels sans présentation de numéro (je ne réponds pas)
- les appels avec numéro bidon, de plus en plus nombreux. Je les classe en liste noire chez Free, sauf que... ces derniers jours, j'ai reçu des appels en provenance du numéro "0". Si je classe le "0" en liste noire, je n'aurai plus d'appel du tout ;-(

2. Le jeudi 10 juillet 2014, 20:22 par Nuits de Chine

Flamingo : un nombre non négligeable de mes correspondants légitimes m'appelle à partir d'un numéro caché. Difficile pour moi de ne pas répondre dans un tel cas. Par contre je n'ai alors aucune espèce d'hésitation à raccrocher brutalement.