Ca marche, mais ça pourrait être mieux

Comme de nombreux autres professionnels, je dois régulièrement déclarer au fisc le montant de la TVA collectée, déduction faite de la TVA versée. C'est un peu chiant, surtout qu'il y a des délais assez stricts à respecter. Jusqu'ici, je n'ai pas eu trop de difficultés, à part quelques retard postaux qui ont fait que l'avis d'acompte à verser m'est arrivé juste avant, voire parfois après la date limite pour le dit versement.

Les aléas de la vie, quoi. Le Trésor Public étant loin d'être obtus, j'ai toujours obtenu la remise des 10% de pénalité pour règlement tardif[1].

Maintenant, il faut télédéclarer et télépayer. Pas idiot, ne serait-ce que pour éviter d'imprimer/envoyer tous les avis d'acompte (côté Trésor Public). C'est le genre d'économie qui va dans le bon sens.

Et l'outil marche ! Je viens de faire ma première télédéclaration et télérèglement, en quelques minutes. Comme quoi, quand il s'agit de faire rentrer des sous, la simplification est possible.

Sauf qu'il faut quand même que je râle un peu, sinon ça ne serait pas sportif.

  1. l'avis d'acompte reçu par la poste permet de ne pas oublier de faire le truc. Avec la dématérialisation, il n'est actuellement pas prévu d'envoyer un mail aux contribuables pour leur rappeler qu'il doivent faire leur télédéclaration et télépaiement. Je me doute bien que les grosses boîtes ont des comptables bien réglés. Il en est autrement pour les petits voire tout petits. Ce qui signifie évidemment qu'il va y avoir de nombreux oublis de bonne foi, tant il est vrai qu'on a bien autre chose à faire pour gagner quelques maigres euros que de penser aux procédures fiscales.
  2. j'ignore quel est le zigoto qui a imposé l'interdiction du "coller" pour la zone du mot de passe. C'est d'une telle stupidité que les mots me manquent. La rationalisation qui est derrière est probablement du genre Oui mais si vous avez un logiciel malveillant sur votre machine, il ne peut pas se faire passer pour vous pour accéder à votre compte. Du goudron et des plumes et on n'en parle plus. Si j'ai un logiciel malveillant sur ma bécane,
    • il ne va probablement pas commencer par aller sur le système de télédéclaration fiscale. Il y a des a des cibles bien plus intéressantes que ça.
    • s'il dispose de mon mot de passe, il n'a pas besoin du navigateur pour accéder à un compte. Il va directement faire un POST sur la bonne URL et gérer les requêtes et réponses comme il faut
    • j'utilise KeyPass pour stocker mes mots de passe, qui se révèlent un peu longs, un peu complexes et donc très chiants à taper au clavier.
  3. Heureusement, un petit coup de FireBug pour faire sauter le JavaScript qui bloque le "coller", et ça roule.
  4. Dans l'avis d'acompte sur papier, il y a toujours le montant à régler. C'est pratique, même si on peut le modifier (à la hausse comme à la baisse; le tout sera régularisé une fois par an avec la CA12). Dans la télédéclaration, rien de tout ça, il n'est pas indiqué combien il faut payer. Si vous tenez votre comptabilité, vous savez à peu près combien payer. Si ce n'est pas le cas... c'est plus difficile.

Bref, il me semble que quelques petites améliorations rendront ce service réellement efficace, tant pour le Trésor Public que pour les contribuables. Parce qu'après tout, il faut quand même penser à ceux qui payent.

Note

[1] Toujours = les trois ou quatre retards, sur 20 ans d'activité, sachant que le retard ne dépassait jamais la semaine. Si j'avais été un régulier du retard, je crois bien que le Trésor Public aurait été moins conciliant.