Rhaaaa les enfants...

J'ai décrit il y a quelques temps les affres que l'Héritier nous a fait vivre en attente du premier appel pour les admissions "fermes" aux concours des grandes écoles. Le suspens n'a pas duré plus que nécessaire : nous avions deux possibilités, toutes deux superbes, et une forte probabilité qu'il faille choisir entre les deux.

Un dilemne de riche, en quelque sorte.

L'Héritier a choisi, non sans tergiversations et doutes. Choisir, c'est renoncer.

Il a opté pour l'X.

Et a déjà commencé à s'entraîner bien comme il faut.

Il s'est égaré durant une randonnée en montagne. Ne se souvenant que de mon numéro de portable (il est en vacances avec la famille maternelle), il a réussi à m'appeler en empruntant le portable d'autres randonneurs rencontrés au détour d'un chemin. J'ai pu ensuite joindre un ex-beau frère (le seul qui n'est pas en congés), qui m'a obligemment donné le numéro de portable des grands-parents. Ces derniers ont enfin prévenu les randonneurs restants, et tout est rentré dans l'ordre rapidement.

Bilan du polytechnicien : je ne me suis pas perdu. C'est juste que la réalité et ma modélisation ne correspondaient pas bien.

Commentaires

1. Le lundi 15 août 2011, 11:45 par biarrotte

Quelle fierté une "progéniture" aussi "Xcellente", quel esprit et sens de l'humour !
Félicitations messieurs,
et merci pour l'argument imparable à mon "non-sens de l'orientation"...!!
Amicalement des "basquaises"

2. Le lundi 15 août 2011, 14:09 par Nuits de Chine

biarotte : je dois avouer ne pas y être pour grand chose, si ce n'est d'avoir pointé l'individu dans une certaine direction d'études. C'est lui qui a fourni l'essentiel de l'effort.