Conduite supervisée

Chérie a l'autorisation de conduire ma voiture, en ma présence, afin de parfaire sa maîtrise de la conduite. Ca se passe plutôt bien, même si comme beaucoup de mâles je peste et râle sur la conduite féminine.

Cela étant dit, Chérie est quand même capable de beaucoup d'originalité[1]

Sortie du travail, je vais la chercher, il est convenu qu'elle conduise. Il est un peu moins de 21 heures, la voiture est sur un parking de centre commercial, il fait sombre mais pas de pluie, tout devrait bien aller. Chérie s'installe, règle le siège et les rétroviseurs, allume les phares, engage la marche arrière, embraye...

Rien ne se passe. Rien du tout, la voiture ne bouge pas d'un pouce.

Petit juron, elle repasse au point mort[2] puis engage de nouveau la marche arrière, embraye...

La voiture ne bouge pas.

Second grognement de mauvaise humeur, elle vérifie tout et décide de déserrer le frein à main. Je me garde bien de sourire, elle repasse la marche arrière, embraye...

La voiture ne toujours bouge pas.

Un ange passe. Elle me regarde, ou plus exactement elle me fusille du regard. La tension est à son comble.

Chérie, si tu démarrais le moteur, je crois que ça irait mieux. Je dis ça comme ça, hein, je peux me tromper.

Je sais, la seconde phrase n'était pas très maligne. Je dors sur le canapé depuis une semaine.

Notes

[1] C'est aussi pour ça que je t'aime, voui.

[2] Parce que parfois la marche arrière semble engagée mais ne l'est pas, c'est une voiture française, faut pas poser de questions.

Commentaires

1. Le lundi 14 février 2011, 00:03 par Ardalia

Promis, quand j'aurai fini de rire, je te plaindrai.

(essuie ses larmes)

Snif. Bon, c'est rude comme punition, j'espère sincèrement que la conjoncture s'améliorera vite. Bon courage.

2. Le lundi 14 février 2011, 04:52 par janu

Je n'y aurais pas vu motif à canapé, peut-être parce qu'il me manque l'intonation... Mon prof de conduite avait pour leitmotiv "Ecoute ton moteur", il avait raison, encore un cas de figure où ça aurait pu servir (même s'ils n'ont plus autant de voix qu'ils avaient, les moteurs).

3. Le dimanche 20 février 2011, 15:42 par Nuits de Chine

Ardalia : merci pour tes bons souhaits. Tout va bien par ici, le canapé a retrouvé sa fonction principale.
janu : c'est aussi une phrase que j'utilise ("écoute ton moteur"). Ca vient doucement.