Le célibat, c'est pas forcément la joie

Ma CeT est retournée en Ukraine, pour une semaine. Cela faisait plus de 6 ans qu'elle n'y était pas allée et n'avait pas vu son fils ainé. Autant dire que, sur la fin de la semaine dernière, elle était tellement excitée qu'elle aurait pu alimenter en électricité une petite ville.

Moi, bonne poire, je me disais juste bon ben voilà une semaine pendant laquelle on va me foutre la paix je vais pouvoir travailler longtemps et tard.

Quel naïf ! Car ma CeT est certes en Ukraine, mais le chat, lui, est en France. Chez moi.

C'est la première fois de ma vie que j'ai à négocier l'espace sur mon bureau, voire même l'accès à mon clavier. L'animal se met dessus[1], cachant mes papiers et mes notes. Pour être précis, le bestiau semble détecter avec un instinct pratiquement infallible ce dont je vais avoir besoin dans les cinq minutes qui viennent, et il s'allonge dessus. Lorsque, par chance, il dédaigne la surface horizontale de mon bureau, c'est pour jouer avec les (nombreux) stylos dont j'use et j'abuse. Stylos qu'il me faut aller quérir sous les canapés plus souvent qu'à mon tour.

Pitié, Chérie, reviens vite, j'en peux plus de ce monstre.

Notes

[1] Chose qu'il ne fait jamais au domicile de ma CeT.

Commentaires

1. Le mardi 7 décembre 2010, 09:59 par Spica

Vois le bon côté des choses : quand tu cherches quelque chose, commence par chercher sous le chat, c'est là que tu auras le plus de chances de le trouver !

2. Le mardi 7 décembre 2010, 12:15 par Nuits de Chine

Spica : je n'avais pas vu ça sous cet angle. Je vais tester...