Envies de meurtre

Il est généralement considéré comme une bonne chose de garder son calme même dans des situations très désagréables, voire inhumainement violentes. Ca permet de relativiser les choses, de garder une vision d'ensemble, tout ça.

Foutaises.

Déjà qu'il m'est difficile de rester deux heures sans parler, alors si je réussis à savoir quel était l'étudiant qui, pendant les deux heures du partiel que j'ai surveillé, a fait grincer sa chaise presque en permanence, je le tue.

Commentaires

1. Le samedi 20 novembre 2010, 18:19 par princessh

Rhâââ ! ça me rappelle ma voisine et son "syndrome des jambes sans repos" pendant tout Ruy Blas, aux Bouffes du Nord (où on était, de surcroît, très mal assis. )

2. Le samedi 4 décembre 2010, 13:24 par Nuits de Chine

princessh : votre princessitude n'a pas pu faire expulser cette malséante ?