Faut savoir rester ludique

Cette semaine, je vais (comme souvent) intervenir dans une université afin de bavasser sur la sécurité informatique. Chose assez courante maintenant, les étudiants ne suivent pas une formation en informatique. Leurs responsables de formation ont seulement estimé important qu'ils soient sensibilisés à cette étrange problématique. Autant dire que je coupe à la tronçonneuse dans tous les détails techniques, histoire de ne pas perdre tout mon auditoire en quelques minutes.

Mais là n'est pas la question.

Aujourd'hui, la mode est à l'interactivité. Ca fait des années que je tente, avec plus ou moins de bonheur, de faire participer les étudiants au déroulement du cours. Typiquement, c'est en posant des questions et en attendant la réponse. L'inconvénient étant évidemment que, dans certains cas, la réponse ne vient pas et on finit par se regarder en chiens de faïence.

Cette année, je vais tenter le coup d'être plus directif, du genre

  1. je pose la question,
  2. j'attends les réponses de l'auditoire,
  3. en l'absence de réponse sous une quinzaine de secondes, je choisis la victime qui doit répondre.

Se pose alors la grande problématique du choix de la personne qui sera sacrifiée à la tranquilité de ses voisins. Il faut que tout cela soit réalisé au hasard. Je sais donc que je ne peux simplement parcourir la liste des présents et en extraire un nom : les personnes dont les noms commencent par les premières ou dernières lettres de l'alphabet auront beaucoup moins de risques d'être appelées que les autres. Je ne veux pas non plus écrire un programme qui me sort un nombre entre 1 et le nombre de participants théorique. Trop lourd et pas assez visuel.

J'ai donc demandé à l'Héritier de me fabriquer un dé à 106 faces (parce que je vais avoir 106 étudiants en face de moi).

Il n'est arrivé qu'à un dé à 108 faces, mais je lui pardonne, construit avec 3D6. La formule est simple : D108 = D6 + 6(D6 - 1) + 36(D3 - 1), sachant qu'un D3 est simplement un D6 modulo 3. Au passage, il m'a servi qu'un Dxy = Dx + x(Dy - 1) = Dy + y(Dx - 1), c'est-à-dire qu'un dé dont le nombre de face est le produit de X et de Y peut être construit à partir d'un dé à X faces et d'un second dé à Y faces.

En résumé, je vais arriver à cette formation avec mes trois dés à 6 faces dans la poche et la liste des étudiants. Ca va être visuel, ça.