Rhôôô le menteur !

Je n'ai pas le moindre doute que, dans une organisation professionnelle classique, il existe une catégorie ultra-critique de personnes : les secrétaires. Retirez leurs assistantes à beaucoup de responsables d'entreprise ou de service, et ils ne savent plus rien faire. Mettez une secrétaire de mauvaise humeur, traitez-la comme moins que rien, et elle peut facilement vous pourrir l'existence. En bref, des terreurs potentielles disposant d'un pouvoir quasi-illimité sur ceux qui dépendent d'elles. Par chance, elles n'usent que rarement de ce pouvoir totalitaire[1].

J'ai eu la semaine dernière un exemple de régression d'un responsable d'entreprise qui, tel un gamin en maternelle, s'est enferré dans une série de mensonges de plus en plus grossiers uniquement pour éviter d'avouer à sa secrétaire qu'il n'avait pas fait quelque chose qu'il aurait dû faire.

En bref : il devait m'appeler pour confirmer un point dont j'avais discuté avec sa secrétaire, et il ne m'a pas appelé. Pas de quoi retrouver sa tête au bout d'une pique sur la grille d'entrée de la société.

J'ai d'abord eu droit à un très classique Je vous ai appelé hier sur votre portable, ça ne répondait pas, auquel ma réponse fut de demander à quelle heure afin que je regarde dans mon journal des appels. Bien sûr, on me renvoie un Je ne me souviens pas exactement, c'était en fin de journée qui m'amène à montrer mon étonnement, d'abord parce que j'étais dans les locaux de la dite entreprise à ce moment et qu'un appel téléphonique était inutile, et ensuite parce que mon téléphone portable n'indique aucun appel sur ce créneau. La marche franchie ensuite a été Ha mais non, j'ai appelé sur votre téléphone fixe en fait, ce qui était plausible et aurait pu suffire - sauf qu'il devait me joindre, donc soit laisser un message (pas de message sur le répondeur), soit rappeler (pas de rappel). Ou, solution qu'il a choisie, dire qu'on avait répondu à son appel, renvoyant ainsi la responsabilité de la non-communication sur celui qui ne m'aurait pas signalé l'appel : J'ai eu votre fils qui m'a dit que vous n'étiez pas joignable.

L'Héritier est capable de beaucoup de choses, mais pas d'entrer dans mon bureau pour répondre à mes appels téléphoniques : il n'a pas les trois clés nécessaires pour ce faire. En outre, il n'habite pas chez moi mais chez sa mère. Enfin, mon bureau n'est pas non plus chez moi mais à quelques dizaines de kilomètres de mon domicile. Toutes remarques que j'ai faites à mon interlocuteur. Lequel a baissé les yeux et enfin avoué J'ai perdu votre numéro de téléphone, mais si je le dis à ma secrétaire elle va m'engueuler.

Notes

[1] Certaines vous le diront, uniquement contre des cibles identifiées et pour d'excellentes raisons.

Commentaires

1. Le mardi 23 juin 2009, 13:43 par Spica

Mort de rire ! Le gamin pris en flag' !

2. Le mercredi 24 juin 2009, 08:23 par TarValanion

Mais lol! J'adore!!

3. Le mercredi 24 juin 2009, 08:25 par TarValanion

Ceci dit, tu as tout à fait raison à propos des secrétaires. En general, c'est grace à elles qu'une société tient, c'est grace à elles que tout se passe aussi bien que possible. J'en connais quelques-unes comme ça.

4. Le mercredi 24 juin 2009, 10:21 par Nuits de Chine

Spica et TarValanion 1 : malgré l'âge et les éventuelles responsabilités, nous ne sommes que des gamins qui jouent aux adultes.
TarValanion 2 : tout à fait. J'en ai croisé de nombreuses dont l'importance réelle dans la bonne marche des entreprises était plus que largement sous-estimée voire niée.