Les années se suivent et ne se ressemblent pas toujours

J'ai déjà évoqué, non sans une certaine fierté ou orgueil, mes "résultats" vis-à-vis de l'assistance d'étudiants à mes cours. Sans doute aurai-je dû rester modeste, car cette année c'est la Bérézina : 8 élèves en moyenne, sur une classe de 20. Je ne suis pas le seul à subir cette désaffection : tous les autres enseignants ou intervenants ont signalé que, avec cette nouvelle promotion, l'attendance est plus que clairsemée. Piètre consolation.

Sauf hier, dernier TP (deux heures) et surtout jour du partiel (les deux heures qui suivent). Tout le monde est venu, et je n'ai d'ailleurs pas pu m'empêcher de m'étonner à haute voix des têtes que je voyais pour la première fois. Il est évident que certains étudiants sont totalement largués - à ne même pas savoir se servir de l'ordinateur qui est mis à leur disposition au-delà de l'allumer et de cliquer frénétiquement sur les menus[1]. Un comble pour des bac+4 en informatique. Quelques autres lisent mes supports de cours[2], plus ou moins discrètement. Certains -ceux que j'ai vu régulièrement ces derniers mois- travaillent, ou font semblant, mais au moins j'ai l'impression qu'ils sont là pour l'enseignement et pas uniquement pour la forme et la note.

Autant dire que pour la correction des partiels, je crois que je vais m'amuser.

Notes

[1] Un groupe a réussi à reformater une de mes clés USB au lieu d'en copier certains fichiers.

[2] Il n'est jamais trop tard.