Visite dominicale et mots bizarres

Le week-end dernier se tenaient les Journées Nationales des Meilleurs Ouvriers de France, en l'abbaye-école de Sorèze. Nous y avons passé quelques heures, CeT, l'Héritier et moi-même. Inutile de décrire les piques de vile jalousie qui nous assaillaient à chaque exposant ou presque, devant la remarquable qualité[1] des pièces présentées.

J'en ai ramené quelques souvenirs. D'abord cette fort avenante rose blanche et rouge (cliquez sur les images pour la taille normale)

Rose rouge Rose rouge Rose pastèque

qui se révèle être une pastèque sculptée, de même que cette rose blanche

Rose blanche Rose pomme

est en réalité une pomme sculptée.

EDIT du 5 juin : suite à une remarque fort pertinente, je signale que les mots compliqués du paragraphe ci-dessous trouvent une explication dans le texte. Inutile (mais pas interdit non plus) de vous jeter sur Wikipédia ou un moteur de recherche.

Le second souvenir est dans un registre différent, autant visuel que circonstanciel. Pour tout comprendre, il faut savoir que CeT est ophidiophobe et, ce qui a priori n'a pas de rapport, calcéolophile (sans toutefois verser dans la paraphilie).

L'un des exposants du week-end dernier était un bottier[2], ce qui n'a évidemment pas manqué d'attirer CeT - je dois reconnaître que les paires de chaussures exposées étaient tout à fait remarquables. Lorsque je l'ai rejointe[3], elle était en train de caresser quelques bandes de cuir qu'elle trouvait particulièrement souples, fines et douces. Je lui ai posé la question qu'il m'eût fallu retenir : As-tu bien vu ce que c'est ?

C'est tout à son honneur : elle n'a pas hurlé, ni même crié au-delà du raisonnable. Elle s'est seulement enfuie vers une cour extérieure où, pendant quelques cinq bonnes minutes, il m'a fallu la calmer, non sans force rires de nous trois.

Oui, il s'agissait de peaux de serpents[4].

Notes

[1] Visuelle, technique et éventuellement gustative.

[2] Voilà, vous savez ce qu'est un calcéolophile sans même avoir à chercher dans Wikipédia.

[3] Tant il est vrai qu'il ne faut jamais laisser une femme seule près d'un étal de chaussures, la facture pourrait s'en ressentir cruellement.

[4] Et voilà pour l'ophidiophobie.

Commentaires

1. Le vendredi 5 juin 2009, 09:56 par Spica

Ah ben fallait le dire que t'allais expliquer tous ces mots compliqués, ça m'aurait éviter de filer chez Gogol direct pour lui demander. N'empêche, je peux te dire que ton blog est très bien classé sur le mot calcéolophile...

2. Le vendredi 5 juin 2009, 12:09 par Nuits de Chine

Spica : J'ai ajouté un petit texte disant que les mots compliqués sont expliqués dans la note. Et pour le classement Gogol, je viens de regarder, c'est en effet intéressant.

3. Le vendredi 5 juin 2009, 15:57 par TarValanion

Ophidiophobe, j'avais trouvé tout seul. Par contre, calcéolophile, je ne connaissais pas du tout. Mais on peut être ophidiophobe et supporter le contact des peaux mortes, non?

4. Le mercredi 10 juin 2009, 10:21 par Nuits de Chine

Tarvalanion : bien sûr, il n'y a pas d'incompatibilité (sauf, en l'espèce, pour les peaux de serpents).