J'aurions dû dire non

L'Héritier a demandé, pour fêter son anniversaire, s'il pouvait organiser une lanparty chez moi. N'ayant rien à lui refuser[1], j'ai donné mon accord.

'tain, la prochaine fois j'irai me casser une jambe.

Ils ne sont actuellement que cinq, il manque encore quatre participants qui vont arriver d'ici ce soir - mais c'est déjà un beau petit bordel. Des câbles partout, les premiers arrivés jouent (à se tirer dessus, c'est parfaitement adapté à la période de Noël) alors que les autres râlent parce que leurs installations ne sont pas terminées, un ordinateur se comporte de manière totalement non déterministe, bref c'est la joie. Et ça cause, ça crie, ça s'interpelle.

Finalement, les voeux de silence de certains ordres monastiques, c'est pas idiot.

Notes

[1] Hormis le numéro de mes cartes bancaires, faudrait pas pousser quand même.

Commentaires

1. Le mardi 23 décembre 2008, 08:07 par Gertrude

Elle est où la belle époque où ces petits anges demandaient à organiser une billes-party ?

2. Le mardi 23 décembre 2008, 09:52 par Nuits de Chine

Gertrude : elle est loin, ma bonne dame, très loin. De not' temps on était pas comme ça.