Drôle de point de vue

Je suis en train de corriger un lot de partiels. C'est une tâche que je n'aime pas, mais elle fait (malheureusement, de mon point de vue) partie des inconvénients de l'enseignement. Toutes les années, j'ai quelques perles, qui tournent usuellement autour de contre-sens flagrants ou, plus rarement, de paragraphes confinant à la rédaction aléatoire parsemée de quelques mots clés issus de mes cours[1]. Jusqu'ici, les perles se révélaient uniques, les étudiants faisant preuve d'originalité indéniable.

Cette année, j'en suis à la troisième copie dans laquelle je trouve, peu ou prou, l'assertion comme quoi il n'est pas acceptable de violer illégalement un utilisateur. Il en découle que, pour ces étudiants, il serait donc acceptable de violer légalement[2].

Ca m'inquiète un peu.

Notes

[1] Ce sont sans doute des commerciaux qui se sont égarés dans une école d'ingénieurs.

[2] Le premier qui dit que, dans certaines situations, ce peut être la définition du devoir conjugal me copiera de sa plus belle plume cette note 500 fois, avec les voyelles en rouge et les consonnes en vert.