Zhongguo ren hen qiang

Y'a pas les accents toniques sur le titre, mais là faut aller voir la DC-Team.
Tout cela pour dire que je reviens de deux heures de discussion avec des étudiants chinois, dans un mélange de chinois et de français (avec un brin d'anglais quand tout le monde était perdu) qui eut fait fuir n'importe quel puriste de l'une ou l'autre langue. Heureusement, il n'y en avait pas dans les parages.

Il n'empêche que :

  1. avec une moyenne d'un ou deux ans d'étude du français, ils s'expriment mieux que certains français dits de souche.
  2. l'inverse n'étant pas vrai, malgré mes siècles d'étude de leur langue, j'ai toujours l'impression d'être un débutant.
  3. surtout qu'il faut prendre en compte les accents, le débit de parole, le bruit ambiant et le niveau de langage. Parfois complètement largué y compris sur des phrases simples, c'est limite humiliant.
  4. en réponse à la question Pourquoi la France, la réponse est usuellement[1] Pour la culture, l'ouverture d'esprit, parce que c'est la France, j'espère qu'ils ne seront pas trop déçus.
  5. le gingembre confit, ça reste vachement bon même en chinois, comme quoi les choses vitales ne changent pas trop.

Notes

[1] C'est-à-dire pour les quatre personnes auxquelles j'ai posé la question, pas de quoi généraliser.

Commentaires

1. Le mardi 12 septembre 2006, 09:38 par TarVal, au boulot

Je dois avoir l'esprit tordu, mais chaque fois que j'entends parler de gingembre, je pense aphrodisiaque.

De toute façon, le chinois c'est de l'hebreu pour moi.

2. Le mardi 12 septembre 2006, 12:19 par Anne

Ca me désole toujours, les chinois. C'est un mélange de subtilité infinie et de bourrinerie sans nom, ce peuple. Capables du meilleur comme du pire. Une sorte de... français, quoi !

3. Le mardi 12 septembre 2006, 19:28 par Nuits de Chine

TarVal : sans rentrer dans des détails bizarres, le gingembre en ingestion est très peu aphrodisiaque. Par contre les sucs de gingembre frais, sur des zones sensibles, provoquent des résultats qui heuuuu peuvent être marrants.
Anne : je pense qu'il ne faut pas considérer qu'ils sont tous pareils... comme les français, quoi.
-- Xj

4. Le mardi 12 septembre 2006, 23:14 par Anne

Oui je suis bien d'accord, d'où la fin en forme de boutade. Ceci dit comment un peuple peut-il maîtriser à ce point l'art délicat de la calligraphie et nier qu'il existe dans son pays des enfants abandonnés dans des orphelinats de misère - il n'y a pas d'abandons en Chine, surtout pas de filles, voyons.

Ca me sidère en tant qu'ensemble "géopolitique". Mais bon, ça n'empêche pas de considérer individu par individu (et ça en fait du boulot).

5. Le vendredi 15 septembre 2006, 16:32 par Kozlika

TarVal et Xiaojie > wé, moi aussi je crois que j'ai l'esprit tordu. Peut-être les effets n'en sont-ils pas chimiquement si grands que la réputation qu'on leur fait comme le dit xiaojie mais j'ai ma théorie là-dessus : le gingembre est tellement dé-li-cieux qu'il nous place dans les dispositions les meilleures pour d'autres dégustations ;)

6. Le vendredi 15 septembre 2006, 17:19 par Nuits de Chine

Anne : parce que (à mon avis, hein, qui vaut ce qu'il vaut et rien de plus) ce sont des individus qui maîtrisent et font ce que tu dis, et probablement pas les mêmes. Certains trucs peuvent nous paraître étonnants voire monstrueux, c'est toute la difficulté des cultures "autres", avec lesquelles nous n'avons pas grands points communs.
Kozlika : c'est une explication intéressante, ça. Et je ne pense pas que nous ayons l'esprit plus tordu que les autres (eux n'osent pas le dire, les fourbes, c'est tout).
-- Xj