Le coeur des femmes...

Par curiosité, je me suis demandé ce que pouvait donner la réunion de la calligraphie asiatique (nippo-chinoise, pour être exact) et des quelques techniques latines que je maîtrise à peu près.
Ben c'est pas de la tarte. Et si Tian passe par ici, il va probablement en faire une apoplexie.

Il faut commencer par le commencement, c'est-à-dire le texte à calligraphier. Histoire de ne pas faire de jaloux, j'ai pris un adage japonais et une expression courante chinoise. Au bout de quatre heures de travail, ça a donné ça (japonais) Le coeur d'une femme

et ça (chinois) Bon voyage

Si jamais je ne donne plus de signe de vie, ce sera probablement parce que l'un de mes profs de chinois ou japonais sera tombé sur cette note et m'aura fait la peau pour écrire aussi mal.
L'adage japonais se traduit littéralement par Le coeur d'une femme (est) le regard d'un chat, qui devient une fois que l'on ajoute les ellipses Le coeur d'une femme est changeant comme le regard d'un chat ou, comme on dit par chez nous, Souvent femme varie, bien fol qui s'y fie et assimilés.
Pour l'expression chinoise, c'est littéralement Le chemin suit le vent, qui peut se traduire en Que ton chemin suive le vent, soit un souhait de Bon voyage.
Pour le reste... papier aquarelle 300g/m2 à gros grain, plume automatic pen 2 et bleu de prusse.

Commentaires

1. Le samedi 19 août 2006, 11:07 par Meerkat

Ce si bel adage japonais, joliment calligraphié, qui assimile le coeur d'une femme au regard d'un chat, n'exprimerait-il pas plutôt la profondeur que l'inconstance ? Enfin, c'est la version d'une amateur de félins ! Tian fait des photos très expressives d'une certaine Jane, un vrai plaisir, merci du lien.

2. Le samedi 19 août 2006, 14:26 par Nuits de Chine

Meerkat : nan nan. Pas possible. Désolé.
-- Xj

3. Le samedi 19 août 2006, 23:10 par Camille des iles

je n'ai pas d'adresse email ou écrire mais je suis dans la grande ville d'a coté, donc si jamais vous consentiez mon bon monsieur à m'accorder une heure de votre temps afin de boire un verre, je dirais oui bien volontiers, surtout si vous vous soumettiez à ma condition ultime de ramener l'Heritier Tm, oui, je suis le diable, huhuhuhu.. Baelik@aol.fr pour obtenir mon précieux numéro de portable ...

4. Le samedi 19 août 2006, 23:10 par Camille des iles

ah oui, et bravo pour la caligraphie, tout ca, c'est tres tres beau, sisi.Mais bon, là, j'allais droit au but. (comme l'0M, oui, je sais.)

5. Le dimanche 20 août 2006, 20:58 par Nuits de Chine

Camille : dont acte, mais faudrait que tu me donnes une vraie adresse email qui marche, celle-ci n'existe pas. C'est l'idée de rencontrer l'Hériter qui t'embrouille l'esprit ?
-- Xj

6. Le mercredi 3 octobre 2007, 16:43 par myriam

cc sa va .moi super bien car j'adore les signes chinois et les tien sont supèrent bo surtout ke c fé avec de l'encre bon je te laisse car g otre chose a faire a+ bisous mon adresse est: nany.dauphin@hotmai.fr donc vien me parler de te cher deuvre merci jtd car tu fé des signes chinois et on pourra se konnètre mieu a+a+a+a+

7. Le mercredi 10 octobre 2007, 17:51 par Nuits de Chine

Myriam : j'espère que tu massacres moins les caractères chinois que l'orthographe et la grammaire françaises.

8. Le vendredi 15 février 2008, 17:42 par lulu

Salut toi ! Voila je ne suis pas chinoise nis même atiré , mes j'ai malheuresement un exposé a faire dessus , et je ne trouve pas le mot : chine en signe chinois ! >< Sa me tue , j'ai fait 40 000 recherches , mes en vins...Cela serait donc simpas de ta pars si , par miracle, tu serait comment sa s'écrit , insis cela m'aiderais beaucoup ! ^^ Gros bisous

9. Le lundi 18 février 2008, 10:46 par Nuits de Chine

Lulu : C'est un terme composé de deux caractères. Zhong (milieu) et guo (pays). A peu près au premier tiers dans la liste : http://zhongwen.com/d/164/x164.htm

10. Le mercredi 26 mars 2008, 16:25 par CLAIRE

POUVER VOUS ME TRACDUIRE EN JAPONNAIS JE PEUS ETRE UN ANGE COMME UN DEMON MERCI BCP REP A LADRESSE SUIVANTE MISS4212@AOL.COM

11. Le vendredi 28 mars 2008, 17:43 par Nuits de Chine

Claire : non.