Maîtrise totale

L'Héritier m'a téléphoné ce matin : il vient de recevoir (ou d'apprendre, je ne sais pas si c'est par courrier ou par oral) le pré-résultat du Brevet des Collèges. Je dis pré-résultat non parce que le truc est truandé, mais parce qu'il est possible de l'avoir sur dossier (contrôle continu).
Donc, le pré-résultat : c'est raté. Il n'a pas son Brevet sur dossier.

Il fallait 160 points, l'animal en a... 159,5.
Chapeau l'artiste, on peut difficilement faire mieux. Un peu frustrant de rater de si peu (mais ce n'est pas vraiment un ratage). Vu sous un autre angle, il faut être très bon et bien doser son effort pour atteindre un tel objectif. Un poil plus, et on franchit la frontière; un poil moins, et on est trop loin de celle-ci.

Au téléphone, il me dit
"Je suis vachement stressé, tu te rends compte, il faut que j'obtienne un demi-point pour avoir mon Brevet, je sais pas si ça va être possible.
-Oui mais si tu n'avais pas fait le con avec ta prof de français, tu l'aurais eu sur dossier.
-Oui m'enfin, bon, pour le rater il faudrait soit que j'aie un zéro soit que je ne me présente pas aux épreuves (deux choses éliminatoires) . Et même si j'avais eu le truc sur dossier, je devais quand même me présenter et pas avoir de zéro."

Pour un peu il va me soutenir qu'il a fait ça volontairement pour rentabiliser l'obligation d'être présent aux épreuves.
Faudrait quand même pas qu'il se limite à obtenir un demi-point à chaque épreuve. Ca serait de la maîtrise, mais celle-ci ne me plaira pas du tout.

Commentaires

1. Le mercredi 21 juin 2006, 18:29 par Anne

Hinhinhin.

Ca me rappelle une brillante jeune fille, radieuse, gaie, intelligente et à la répartie telle que, lors des épreuves du bac, les correcteurs l'ont envoyée au rattrapage pour deux points. Deux. Ceux que d'habitude on offre gracieusement.

Faut dire que la traduction littérale du dossier scolaire de la fille au lycée aurait donné quelque chose du genre : chieuse impénitente. Ferait mieux de mettre ses capacités au service du travail plutôt que de chercher comment emmerder ses profs.

Je dois dire que la fille se sent de grands points communs avec L'Héritier à quelques années de distance. Et rentre la tête dans les épaules en attendant, dans quelques années, les moqueries du père de L'Héritier en des circonstances similaires.

(Mais je suis sûre et certaine qu'il a de qui tenir, en fait...)

2. Le mercredi 21 juin 2006, 19:26 par ginto

Morte de rire là ! celui-ci tu ne pourras pas le renier : toujours sur le fil, à jongler tel un artiste... Il a un brillant avenir devant lui ce schtroumpf, qu'il continue sur les traces de son père et il s'en sortira : la preuve ! :))

3. Le mercredi 21 juin 2006, 22:25 par Nuits de Chine

Anne : Rentre bien la tête, parce que je ne vais pas te rater quand le moment sera venu. Le pire, c'est que ce pourrait même être l'Héritier qui s'en chargera.
Ginto : Tu reviens sur les blogs ? Yééé ça se fête !
-- Xj

4. Le jeudi 22 juin 2006, 23:04 par Camille des iles

ahahha le petit malin. Va falloir lui mettre le grapin dessus. D'ici quelques temps, hein, quand meme. Je me sens l'ame d'une pédophile, là, un peu...

5. Le jeudi 22 juin 2006, 23:20 par Nuits de Chine

Camille : Laisse-lui un peu le temps quand même. Certes, il vient de me dépasser (en taille) mais il lui faut s'étoffer un peu. Allez, deux ans. Tu tiendras jusque là ?
-- Xj

6. Le vendredi 23 juin 2006, 19:55 par ginto

Xiao > gaffe je ne suis jamais très loin ;)