Je ne réponds jamais aux défis...

... ceux qui me sont proposés étant généralement de la catégorie je-vais-plus-vite-que-toi ou vroum-vroum-je-démarre-plus-mieux-fort-au-feu-vert. Je n'ai rien à prouver à des inconnus qui placent leur virilité dans le nombre de décibels ou de chevaux de leur moteur.

Je dois donc reconnaître avoir longuement réfléchi lorsqu'elle m'a si aimablement transmis l'une des chaînesqui fleurissent sur les blogs (non sans avoir d'ailleurs souligné la déliquescence des refileurs-de-chaînes). Répondé-je ? Ne répondé-je point ?

J'ai réalisé que l'impétrante n'était selon toute probabilité pas quelqu'un cherchant à affirmer sa virilité par un quelconque biais dévoyé. Bien sûr, la traitresse ayant déjà usé du décel des secrets d'une tierce partie, je ne puis user de cet habile subterfuge. Voici donc quelques-un de mes petits secrets.

  1. J'ai appris la dactylographie à 13 ans et j'étais capable de sortir du 100 mots/minute sur une machine mécanique.
  2. Je ne paye jamais les parcmètres et, contraventions incluses, je suis plus que largement gagnant.
  3. J'ai souvent été accusé de ne jamais rien faire qui ne soit réfléchi, et c'est probablement vrai.
  4. Je sais faire un noeud de cravate depuis l'âge de 10 ans, même pas honte.
  5. Je suis timide. Si, si.
  6. Je suis incapable de danser. Sauf les slows. Et encore.
  7. J'exècre les fautes de ponctuation. Vraiment.
  8. Je suis capable de rancune tenace : 31 years, and still counting.
  9. Je ne peux imaginer porter des chaussettes qui ne seraient pas assorties à ma chemise.

On va arrêter là, il ne faut pas trop titiller le voyeurisme de son lectorat. Quant à mon voyeurisme, j'ai d'autres façons de le satisfaire que de transmettre ces questions à qui que ce soit. Ce qui ne signifie pas qu'il vous est interdit d'y répondre si le coeur vous en dit.

Commentaires

1. Le jeudi 24 novembre 2005, 18:02 par [Inconnu]
Diable, qu'est-ce qu'une "faute de ponctuation"?
2. Le vendredi 25 novembre 2005, 11:10 par [Inconnu]
Janu : les fautes de ponctuation désignent ces situations dans lesquelles un auteur use de signes ponctuants de façon aléatoire, comme des décorations et non comme des signes ayant une influence sur la signification et la lisibilité d'un texte.
Il y a une nuance très forte entre "J'apprécie les gens qui savent ponctuer correctement", "J'apprécie les gens, qui savent ponctuer correctement" et "J'apprécie les gens, qui savent ponctuer, correctement".
-- xj
3. Le vendredi 25 novembre 2005, 19:35 par [Inconnu]
Difficile de faire de ce questionnaire quelque chose d'intéressant sans tomber dans la facilité ou l’impudeur. Et ici, questionnaire relevé, et bien, en plus ! Merci d’avoir joué le jeu, c’est agréable de refiler des conneries et d’avoir un résultat tout sauf con.
4. Le vendredi 25 novembre 2005, 21:27 par P'tit Râleur
Zut, et moi qui n'a jamais compris réellement comment utiliser les virgules dans la langue de Molière ... pitié!
5. Le vendredi 25 novembre 2005, 22:17 par [Inconnu]
Eulalie : tu es trop généreuse, tant avec mes notes qu'avec mon addiction au sucre. Et ne sous-estime pas tes propres réponses à ce questionnaire.
P'tit Râleur : je sais me montrer indulgent. Les jours de pleine lune.
-- xj
6. Le mardi 29 novembre 2005, 01:26 par [Inconnu]
Ah : d'accord. J'apprécie, pour ma part : la façon dont le rythme naît! - vive tension - du heurt de la syntaxe et de la ponctuation. A bas la prose...