Famille de dingues

Je n'ai pas, mea maxima culpa, transmis que des gênes super-extra-qualité-plus à mon fils. Pour son malheur, il a aussi hérité des gênes "machoire étroite" et "grosses dents". Hier, avant d'aller faire mes emplettes mais après avoir déposé Tuture2 au garage (voir la note idoine), je l'ai rejoint chez le dentiste, où sa mère l'avait amené pour l'ablation de deux dents.

Si je compte bien, depuis trois ans, ça fait huit dents qu'on lui retire de cette manière (4 dents de lait et 4 dents définitives), dans l'espoir de ménager suffisamment de place sur la machoire pour que les dents restantes poussent correctement. Autant que possible, je m'arrange pour être avec lui durant ces moments pénibles (j'ai "fait" six des huit dents).

L'intervention était prévue sur une heure, mais n'a pas duré plus de 30 minutes. L'héritier(TM) a pleuré.
De rire.
Pendant qu'on lui arrachait deux dents.

A la sortie, il m'a d'ailleurs dit
Papa, merci de ne pas me faire rigoler quand je ne peux pas fermer la bouche, ça fait des crampes.

Famille de frappés, je vous le dis.

Edit du 27 juin au soir
Le jeune homme, que j'ai vu aujourd'hui, a souligné qu'il avait dit autre chose. Je vous laisse savourer :

Avec l'anesthésie, j'ai l'impression d'avoir des lèvres énormes, comme une pétasse siliconée.

Commentaires

1. Le dimanche 26 juin 2005, 23:08 par [Inconnu]
Oh le pauvre ! Il est courageux quand même (c'est dans les gênes ça aussi ?)... Tu es sûr qu'on lui a pas collé du gaz hillarant ? Bonne fin de journée à tous les deux !
2. Le dimanche 26 juin 2005, 23:15 par [Inconnu]
Marie : non, juste des piqûres dans les gencives, j'ai bien vérifié. La dentiste (qui me connaît bien, depuis le temps) n'était pas surprise plus que ça, d'ailleurs. Ca ne diminue pas le courage du jeune homme. Il a toujours été comme ça : à 8 ans il s'est fait opérer des pieds (une blessure infectée), en plein été (à la mer), il ne pouvait pas marcher, des soins infirmiers tous les jours... pas une larme, pas une plainte, rien (et je jure qu'il n'était pas baillonné ni assommé de médicaments). Et ce n'était pas du "un mec ne pleure pas", c'est pas le style de connerie que je lui apprends. Mon père et ma belle-mère étaient littéralement sur le cul de voir ça (moi un peu moins, mais quand même pas mal).
-- xj
3. Le dimanche 26 juin 2005, 23:16 par [Inconnu]
tss tss je compatis, le coktail dents et machoire de m.... on a aussi.... Ainsi heureusement qu'un très bon orthodontiste qui c'est débrouillé pour nous épargner, la série arrachage, parce le mien d'héritier il aurait pas pleuré de rire lui !
4. Le lundi 27 juin 2005, 01:21 par [Inconnu]
Eh ben il est quand même bien courageux ! Parce que moi, le peu de fois que je l'ai vu ton gamin, je l'ai trouvé sensible ! Ce qui, donc, n'est pas incompatible !
5. Le lundi 27 juin 2005, 12:11 par [Inconnu]
J'espère qu'il n'aura pas à entendre : "Finalement, cela ne va pas : votre langue est trop longue. Il faut vous la couper".
[A prendre au premier degré (histoire vécue)].
6. Le lundi 27 juin 2005, 19:24 par Miss lulu
pov'chou, il est bien courageux ton p'tit bonhomme gros bisous pour lui tiens!
ton histoire me rappelle une autre: j'étais à l'hôpital et on m'avait traffiqué le ventre alors tous les muscles du ventre faisaient mal, et dans le lit à coté de moi il y avait une fille qui s'était cassé la machoire... et un de mes copains est venu me rendre visite et a fait le pitre pendant 1 heure dans notre chambre! je peux te dire que ma voisine et moi on avait des larmes de douleurs qui coulaient à gros flots tellement on rigolait!!!
7. Le lundi 27 juin 2005, 22:11 par [Inconnu]
Evaluna : pour le mien, l'orthodontiste a dit "je fais de l'orthodontie, pas des miracles"...
Marie : je crois que le courage et la sensibilité n'ont rien de mutuellement exclusif. Même si les mecs ont tendance à occulter leur sensibilité.
Jade : je ne crois pas, non. Et, si jamais ça arrive, j'aimerai être là pour entendre la répartie.
Miss Lulu : le rire est l'une des meilleures médecines, même si son application n'est pas toujours heureuse comme tu le dis.
-- xj
8. Le lundi 27 juin 2005, 23:46 par [Inconnu]
C'est parce que tu ne lui as pas fait manger assez de viande nerveuse et cuite comme une semelle quand il était tout petit : résultat : sa mâchoire est atrophiée. Mauvais père !! ;-)

9. Le jeudi 30 juin 2005, 13:55 par [Inconnu]
C'est bien génétique !!!
10. Le jeudi 30 juin 2005, 19:17 par [Inconnu]
Breizhie : pourtant, la bidoche bien cuite, c'est une spécialité de la maison. Mais pas la viande nerveuse, ça vient peut-être de ça.
Heure_Bleue : la génétique, c'est ce à quoi on croit jusqu'au jour où nos enfants deviennent des délinquants...
-- xj
11. Le jeudi 6 octobre 2005, 15:11 par Hermana
eh dis donc, il gâgatiserait pas un peu le papa là ?
Ah, les bons mots de nos charmants bambins, qu'on sussure avec ravissement dans les repas de famille... qu'on suçotte comme de délicieux bonbons candy ...en s'extasiant sur leur précocité...
Qu'est-ce qu'il ne font pas de nous, les mômes, mon bon monsieur !