Quand il faut, il faut...

Je viens d'écrire à mon banquier, ou plus exactement au service clientèle du siège régional. Voilà ce que ça donne... Quelques éléments ont été modifiés, juste pour préserver un peu de confidentialité.

Banque Populaire
Service clientèle
La grande ville d'à côté
Objet : Mécontentement extrême

Monsieur,

Je vous écris suite à l'absolu silence de l'agence où sont mes comptes (le petit bled d'ici), malgré de nombreux passages, messages, appels, fax et une lettre recommandée (voir copie jointe). La seule fois où j'ai obtenu une réponse est celle où je me suis emporté au téléphone. Il est tout à fait regrettable de découvrir que seul un comportement agressif semble efficace.

Je ne suis pas, mais alors pas du tout satisfait des services qui me sont rendus par la Banque Populaire. Depuis deux ans environ, j'assiste avec une réelle stupéfaction à une accumulation d'erreurs qui, autant utiliser le mot, ne peut s'expliquer que par de très graves incompétences.

Vous trouverez, dans la copie de la lettre avec AR que j'ai envoyée le 20 juillet dernier à mon agence, l'essentiel de mes plaintes de l'époque. Il s'avère, car certaines choses semblent ne pas devoir avoir de fin, que la liste de mes griefs à ce jour s'est allongée.

Permettez-moi de reprendre les différents points évoqués dans cette lettre du 20 juillet, en ajoutant lorsque cela est nécessaire les nouveautés depuis cette date, identifées par un [N]. Pour faciliter votre lecture, mon compte personnel est le numéro AAAA, mon compte professionnel est le BBBB.

  1. J'ai demandé un arrêt immédiat de l'alimentation du plan Hisseo, prélevé sur mon compte professionnel. Cinq mois après, cette opération n'a toujours pas été exécutée et les prélèvements sont toujours réalisés. Je conçois qu'il fut un temps, à l'époque romaine, où un message pouvait mettre quatre mois à faire l'aller-retour entre la grande ville et Rome, pour peu que le coursier fasse le voyage à cloche-pied et à reculons. J'ai plus de difficulté à comprendre un tel délai aujourd'hui. A moins, bien sûr, que votre centre de traitement ne soit situé à plus de 4000 milliards de kilomètres de le petit bled ce qui, à la vitesse de la lumière, représenterait en effet plus de 22 semaines de transit. J'ai quand même un doute.
  2. L'erreur signalée quant au chèque numéro ZZZZ n'est toujours pas corrigée. De surcroît,
    • J'ai vérifié auprès du destinataire du chèque, qui a encaissé le montant correct. En un mot, l'erreur n'est pas symétrique. Ca fait déjà sourire.
    • J'ai signalé l'erreur à mon agence dès que je l'ai constatée. Non content de ne rien corriger, j'ai été prélevé de " frais de recherche " de 15,48 € (relevé numéro 7 du 10/08/2004).
    • Que dois-je en conclure ? Que vous vous plantez lamentablement, et qu'il faut en plus que je paye vos erreurs ?
  3. [N]Suite à la perte d'un chèque par la Poste (comme quoi vous n'êtes pas les seuls à ne pas faire correctement votre travail), j'ai fait une opposition en avril dernier. Le prélèvement associé à cette demande de blocage apparaît sur le relevé numéro 4. Sur mon dernier relevé, soit six mois après la demande, apparaît un second prélèvement libellé "Coût opposition". En regardant bien vos tarifs 2004, le coût d'une opposition est de 18€ et vous avez fait deux prélèvements de 9€. Mathématiquement, cela tombe juste, mais je suis très surpris que vous fassiez cette opération en deux fois à six mois d'intervalle. Quel est l'intérêt ? Curieux, j'ai regardé d'un peu plus près mes relevés. Et, sur le dernier, j'ai vu une petite annotation qui m'a fait sortir de mes gonds, déjà bien malmenés : PERCU/SEMESTRE SAUF MAIN LEVEE. Annotation absente du relevé numéro 4. Et nulle part sur vos tarifs apparaît la suggestion qu'une opposition est une rente bancaire (pour vous, bien sûr), que vous prélevez semestriellement ad vitam aeternam. Auriez-vous l'extrême obligeance de m'expliquer ?
  4. J'avais signalé les agios pour découvert sur mon compte professionnel, en m'étonnant de leur présence. Le but même du contrat Magic Reserve est d'approvisionner le compte pour empêcher les découverts.
    • [N]D'autres agios ont été prélevés sur la période d'avril à juin (voir photocopies jointes). Là où je meurs de rire, outre leur simple existence, c'est le nombre de découverts comptabilisés (à moins que la phrase ne signifie autre chose, mais il faudra alors m'expliquer). 24158 découverts ? Vous comptez à la minute ???
  5. Je n'ai toujours aucune explication quant aux allers-retours du compte de la Société machin chouette entre l'agence de petit bled et celle de quartier de la grande ville d'à côté. Peut-être la météo est-elle plus agréable en haut de quartier de la grande ville d'à côté, et ce compte est victime d'héliotropisme ? A moins que ma demande de transfert du compte vers l'agence de petit bled n'ait jamais été exécutée par cette dernière. Cela ne m'étonnerait qu'à moitié, mais n'allez surtout pas en conclure que je ne suis qu'à moitié mécontent.
  6. [N] J'ai constaté, sans réelle surprise d'ailleurs, que malgré une demande répétée chaque année, l'abonnement au contrat Magic Réserve est prélevé sur mon compte personnel (relevé du 12/07/2004). Alors qu'il devrait l'être sur mon compte professionnel, puisque c'est ce compte qui est concerné. C'est effectivement magique.
  7. Je ne reçois toujours pas les relevés du compte associé au contrat Magic Réserve. Je me permets de rappeler qu'il s'agit d'un compte de trésorerie, et qu'il est particulièrement important d'en avoir les extraits, comme c'était le cas auparavant. Je comprends mal que la Banque Populaire puisse s'imaginer qu'il est possible de gérer sa trésorerie sans faire de pointages avec ses relevés bancaires. Finalement, ma remarque de la fin du premier point est peut-être exacte. Vous devez vivre dans une autre galaxie pour penser ainsi.
A toutes fins utiles, sachez que je me suis rapproché tant de l'AFUB que d'associations de consommateurs. La suite dépend de vous.

Je renouvelle mes demandes :

  • Que toutes les erreurs soient corrigées dans les plus brefs délais. C'est vraiment le strict minimum que de vous demander de faire correctement votre travail.
  • Que vous m'extourniez l'ensemble des frais bancaires
    liés au fonctionnement de tous mes comptes depuis trois ans. Après tout, vous n'avez justement pas fait votre travail, j'ai perdu et je continue à perdre un temps non négligeable de ce fait, il n'y a aucune raison que je vous paye.
  • Que mes frais, agacements, pertes de temps, déplacements et autres misères dues à l'incompétence flagrante de la Banque Populaire me soient remboursés. Je vous laisse apprécier librement le montant de ces remboursements et dédommagements, mais j'en jugerai et agirai en fonction.
Dans l'attente de votre réponse, que je vous conseille vivement de faire rapide et pertinente, je vous prie d'accepter mes plus que glaciales salutations.
Moi

Commentaires

1. Le mercredi 8 décembre 2004, 15:04 par [Inconnu]
Alors là, oui ! Cette lettre valait d'être publiée. Modèle du genre. Pas de copyright ? M'est avis dans ce cas qu'elle risque d'être souvent coupée-collée.
2. Le mercredi 8 décembre 2004, 16:34 par [Inconnu]
Dis, tu veux pas écrire à ma banque aussi s'il te plaît?
Ils trouvent moyen de prélever sur mon compte depuis plus d'un an 31 euros chaque mois, et ce pour payer un compte Wanadoo qui n'est pas le mien avec mon ancienne carte de crédit (détruite par leurs soins en décembre 2003)... et j'en passe et des meilleures!!
3. Le mercredi 8 décembre 2004, 19:58 par [Inconnu]
Très (trop ?) belle lettre. Vont-ils comprendre ?. Je m'étais fendue d'une missive similaire (quoique moins élaborée), contre Finaref, qui m'a promis de me rembourser. Reste à savoir si cela sera suivi de faits... Tiens nous au courant..
4. Le mercredi 8 décembre 2004, 22:37 par Krein
J'espère pour toi qu'ils ne la liront pas en diagonale, trop occupés qu'ils sont à laisser passer les erreurs... Ca doit venir de la banque pop, moi aussi j'ai eu pas mal de soucis. Moi je propose l'attentat... Ils ont un siège social ?
5. Le jeudi 9 décembre 2004, 16:42 par [Inconnu]
wahou ça décoiffe. Tiens nous bien au courant des résultats!
6. Le jeudi 9 décembre 2004, 18:03 par Ginto
vue l'humeur dans laquelle je suis pour à cause d'incompétences similaires qui, moi aussi, le font sortir de mes gonds, je te balancerais bien 6 bonbons rien que pour l'acte... Hélas je n'en ai plus, mais sois sûr que l'intention y est !
Faut pas pousser pépé dans les orties et t'as bien raison de leur mettre le nez dedans, y'en a marre de se faire arnaquer de tous les côtés à coup de "mini" (burps en euros c'est mini mais en franccs...) prélèvements.
WAR ! FIGHT !
didiou !
7. Le jeudi 9 décembre 2004, 18:20 par [Inconnu]
La seule solution, le sitting dans l'agence, genre 'je ne partirai que lorsque ce sera résolu'. Ca marche mieux que la lettre (envoyée en recommandé au moins, sinon, c'est un coup dans l'eau)...
Pour le sitting, prévoir un bouquin (c'est le conseil de quelqu'un qui a fait un sitting à la SECU - et gagné - c'est dire).
Bon courage
8. Le jeudi 9 décembre 2004, 19:00 par [Inconnu]
Acrostiche Tu crois que tant de gens cherchent des idées de lettres agressives vis-à-vis de leur banque ?
Cookie Ha ben oui, visiblement (suite de ma remarque à Acrostiche). Si tu veux, tu me mailes les infos nécessaires.
Tia Et toi, la Finaref, ils ont remboursé finalement ou tu attends toujours ?
Krein L'attentat, malheureusement, c'est assez mal vu. Dommage, je le concède que c'est tentant.
lovelyness J'ai l'intention de mettre dans cette rubrique tous les échanges que je vais avoir avec ces ânes, donc...
Ginto Heuuu... le terme pépé est-il à prendre au sens personnel ? Cela dit, ma devise est "Fight till death".
Samarcande Le sitting, c'est malheureusement une demi-journée ou une journée de perdue. Mais c'est une bonne suggestion si jamais ma lettre (avec AR, oui) n'amène rien de concret.
-- xj
9. Le vendredi 10 décembre 2004, 00:34 par [Inconnu]
Bien envoyé, et tu es encore client chez eux... Quel courage !
10. Le vendredi 10 décembre 2004, 11:06 par [Inconnu]
Comme disait ma prof de finance pour nous expliquer les systèmes de comptage d'intérêts composés (terme échu/àéchoir, etc.) : "Alors dans ces cas là, qu'est ce qu'il faut votre salaud de banquier ?".
Ca faisait toujours beaucoup d'effet. Elle employait le terme "enfoiré" aussi, très apprécié par les étudiants dont les parents bossaient dans la banque. Mais tellement vrai...
11. Le vendredi 10 décembre 2004, 22:21 par [Inconnu]
oh puis merde ! aux chiottes les commentaires élaborés
Tonton, ébahi mais cherchait depuis dix minutes et à la longue ça agace
12. Le samedi 11 décembre 2004, 00:10 par [Inconnu]
Evaluna : Ce n'est pas qu'une question de courage. La gratuité des fermetures de compte n'est obligatoire qu'à partir du 1er janvier prochain...
Pipo : Ta prof était une sage lucide.
Tonton5 : Je n'y crois pas. Toi, ne trouvant pas de répartie ? Tu dois couver quelque chose de grave, genre grippe à 45° de fièvre.
-- xj
13. Le samedi 11 décembre 2004, 16:35 par Hedwige
Le risque, c'est qu'il apprécient beaucoup tes missives et continuent à mal faire leur travail pour recevoir d'autres courriers.
14. Le lundi 13 décembre 2004, 17:58 par [Inconnu]
Bon, je suis arrivée chez vous par hasard (pourvu que je retrouve mon chemin en sens inverse !)mais ça valait la peine. Y a un truc que je pige pas : pourquoi vouloir à tout prix mettre vos sous dans une banque ? Les lessiveuses sont pourtant bien plus pratiques, surtout si vous avez une machine à laver ! Menfin, comment faisaient vos arrière-arrière-etc-grands-parents ? Pas besoin d'engraisser les intermédiaires, moi je dis !
Allez hop ! un bonbon pour vous consoler...
15. Le lundi 13 décembre 2004, 18:03 par [Inconnu]
Je sais pas si c'est du second degré, mais je connais pas beaucoup d'employeurs qui payent en liquide de nos jours. Et la sécu non plus.
16. Le lundi 13 décembre 2004, 18:25 par [Inconnu]
Hedwige : C'est un risque que j'accepte de courir. Ca me fera une banco-thérapie, et je n'aurais plus envie d'être désagréable avec d'autres personnes (enfin, moins, quoi).
Poly : Les entreprises doivent obligatoirement verser les salaires sur un compte en banque dès lors qu'il dépasse un certain montant. Ensuite, il est (normalement) interdit de payer en liquide dès lors que l'achat dépasse 1500 ou 2000 euros, un truc comme ça.
Pipo : Exactement.
-- xj
17. Le mercredi 15 décembre 2004, 00:07 par [Inconnu]
Je sais bien, M'sieur ! c'était pour rire...Désolée que vous ayez pris mes bétises pour une incitation à travailler et régler au noir...
18. Le samedi 7 mai 2005, 01:49 par [Inconnu]
Hum 5 mois de retard pour le commentaire, pourtant promis je ne travaille pas pour la Banque Populaire ...
Simplement tombée sur ton Blog par le plus grand des hasards puis sur cette note par la magie de son petit frère ...
Dans la foulée, je me suis offert un quart d'heure de rire ( y a un côté fataliste chez moi qui préfère rire que pester face à l'incompétence ) et de pur plaisir ... cette lettre est absolument excellente !!!
19. Le mercredi 3 mai 2006, 16:51 par PrincessH

5 mois de retard ? Allons donc ! Petit joueur que vous êtes ! Me voici donc, avec mes 17 mois sonnants, qui m'en vient m'extasier sur le terme "extourner" dont j'ignorais l'existence, bien que j'ai la réputation d'avoir un peu de vocabulaire, et que mon chéri tend à se gausser de ma passion pour les dictionnaires...

20. Le mercredi 3 mai 2006, 17:50 par Nuits de Chine

PrincessH : son Altessitude, ignorer le terme extourner ? Je n'ose le croire. Il est vrai qu'il est de diffusion restreinte, bien des banquiers le voyant au mieux comme un gros-mot-sale-beuhh, au pire comme une insulte mortelle qu'il faut laver dans le sang. Rien n'est plus amusant que la tête d'un chargé de compte lorsqu'un client lui demande une extourne hahaha ça fait mal hein ?
-- Xj

21. Le mercredi 3 mai 2006, 23:28 par PrincessH

Si restreint que je ne le trouve pas dans mon Petit Robert qui, il est vrai, ne contient que 60 000 mots. Mais c'est pas grave, je ferais mieux d'aller réviser mon subjonctif, tiens...

22. Le mardi 19 juin 2007, 18:47 par biboune_titoune

alors là on dis BRAVO Justement en grande prise de tête avec la banque pop je dois dire que cette lettre nous a fais mourir de rire!!!!! et vlan le banquier prends ca dans tes dents pourtant si longues vu les intérets et autres inventions de ce genre que tu t'amuses à nous prélever chaque mois,chaque semaine,chaque jours....... Encore bravo et merci pour ce moment

23. Le mardi 19 juin 2007, 19:59 par Nuits de Chine

biboune_titoune : ben bon courage alors lorsqu'il faudra retourner au charbon...