Pôvres créatures...

J'ai toujours eu une pointe de condescendance envers elles, ces pôvres créatures, souvent féminines mais pas exclusivement (ce qui évite de me faire taxer de sexisme), que l'on peut trouver pratiquement partout dans nos sociétés qui se prétendent évoluées. Elles passent généralement inapperçues, sauf dans l'action, où il est impossible de les ignorer.

Je parle bien évidemment des acheteuses compulsives.

La métamorphose est très intéressante à observer. Une personne déambule dans un quelconque lieu commercial. Rien, absolument rien ne peut la distinguer d'un autre humain. Et soudain, elle se transforme en une véritable furie, car elle vient de voir le bidule, quel qu'il soit d'ailleurs. Superman met quelques secondes à se changer (et il a besoin d'une cabine téléphonique, c'est quand même pas vraiment pratique), Hulk aussi (et il déchire ses chemises à tous les coups, il devrait les acheter au même endroit où il achète ses pantalons qui, eux, résistent bien). Pour notre sujet, non, le changement est instantané, entre un battement de cils et l'autre, voire moins. Il se rue sur l'objet de sa convoitise, tel le junkie en manque grave qui vient d'apercevoir une dose de sa friandise préférée.

Pôvre, pôvre créature, victime de ses pulsions, incapable de se maîtriser, et qui passe ainsi de la civilisation à la plus extrême barbarie. Malheur à qui se trouverait sur son chemin ! A côté, Attila et sa horde n'étaient que de gentils séminaristes un peu taquins.

Le pire, ou le plus drôle, tout dépend du point de vue, est lorsqu'il y a une opposition : deux compulsifs qui convoitent le même objet. On voit souvent ça durant les soldes. Les tranchées de la première guerre mondiale n'ont jamais approché le niveau de violence qui peut alors être dévoilé à la face d'un monde innocent. Les belligérants se vouent pendant de brefs instants une haine pire que mortelle, recouvrant tous les ascendants et descendants jusqu'à la 1000ème génération au moins. Et le vainqueur doit, jusqu'au passage en caisse, surveiller soigneusement son trésor si durement obtenu, de crainte qu'on ne le lui dérobe. Il a maintenant un ennemi mortel qui n'hésitera devant aucune bassesse pour obtenir l'objet du litige, y compris les croche-pieds, le caddie-bélier ou le braquage dans la voiture.

Pôvres, pôvres créatures, quand même.

Mais j'm'en fous, c'est moi qui ai embarqué le dernier pot de Nutella 3 kg du magasin. Alors, dans ma victoire, je serai magnanime.

Commentaires

1. Le vendredi 19 novembre 2004, 20:55 par [Inconnu]
Moi aussi, je serais magnanime.

Mais c'est bien parce que j'en ai rien à foutre du Nutella.
2. Le vendredi 19 novembre 2004, 22:21 par Krein
Ah, l'acheteuse compulsive... on en redemande. Dans le même genre, tu avais vu ça ? http://krein.free.fr/heggen.html
tiré d'une expérience personnelle. Bravo pour le pot de Nutella, moi rien que de le tenir dans mes ptites mains, j'en avais déjà des nausées. Courage pour rattraper la cuiller au fond...
3. Le samedi 20 novembre 2004, 20:17 par [Inconnu]
Avril m'a piqué mon commentaire, je n'aime pas le nutella, on dirait beurk...
4. Le dimanche 21 novembre 2004, 16:33 par Coolmaman
Attila, un gentil séminariste un peu taquin? MDR!
Quant aux acheteuses compulsives, y'a beaucoup de vrai! Mais chui pas concernée... je déteste le shopping! Arpenter un magasin surpeuplé, c'est un vrai supplice!
5. Le dimanche 21 novembre 2004, 22:20 par [Inconnu]
Avril et Heure_bleue , je suis heureux et déçu. Heureux de constater que vous avez quand même au moins un défaut, déçu que ce soit celui d'abhorer le Nutella.
Krein Oui, j'ai lu, et j'ai bien rigolé d'ailleurs. La prochaine fois que je passerai dans un grand magasin style H&M (d'ici ou un deux siècles), j'aurai une pensée émue pour le calvaire que doivent endurer les vendeuses.
Coolmaman Je suis comme toi. Les grands magasins, je n'aime que la nuit, quand tout le monde dort, y compris les veilleurs. Evidemment, il faut être discret et il n'y a pas de caddies.
-- xj
6. Le lundi 22 novembre 2004, 16:53 par [Inconnu]
?? Ne pas aimer le nutella?!!(crime et châtiment!) Je voulais justement écrire c'est dingue le nombre d'accros au nutella...
En tout cas pour moi, la vision d'un méga -pot de nutella, c'est... ahhh.....
Et faut voir la taille hallucinante des pots en France, c'est comme les chariots, l'autre jour je suis retournée dans un supermarché depuis longtemps, j'avais l'impression de pousser un tank!
7. Le lundi 22 novembre 2004, 17:15 par [Inconnu]
On dira ce qu'on voudra mais pour moi c'est bien clair : la fièvre acheteuse est de sexe féminin.
Pour ceux qui croiraient encore que H&M veut dire "Hennes & Mauritz", qu'ils se détrompent!
Ça veut tout simplement dire "Hormones & Marché" (en suédois : "Hormoner & Marknad")
8. Le mardi 23 novembre 2004, 18:10 par [Inconnu]
Abhorer? N'exagérons tout de même rien! Mais disons qu'entre une tartine de Nutella et une tartine avec du vrai chocolat fondu dessus... Bon, d'accord, même avec du beurre salé dessus, je préférerais encore.

Enfin, tu es un homme de goût, tout de même? Non?
9. Le mardi 23 novembre 2004, 19:21 par [Inconnu]
Moi j'abhorre le nutella.
10. Le mardi 23 novembre 2004, 21:08 par [Inconnu]
Motily De retour de Chine ? Ou juste de passage en France ?
Cornioz Je crois que tu n'as jamais vu un Dédé moyen dans un magasin d'informatique ou de tuning.
Avril A ce sujet, je connais une librairie-tartinerie (oui, on sait être originaux ailleurs qu'à Paris) où l'un des desserts est justement une super tranche de pain bien goûteux, avec un peu de crème fraiche et plein de chocolat, l'ensemble grillé/fondu au four. Miaaaamm (mais c'est un peu lourd).
-- xj
11. Le mercredi 24 novembre 2004, 14:21 par [Inconnu]
Dédé ou Ginette, tout est une question de dosage dans l'hormone fumelle !