Qui a éteint la lumière ???

La question est purement réthorique. Je sais bien qui est derrière tout ça (mais je ne vous le dirai pas).

Comme vous le savez peut-être, je dispose d'une cheminée dans mon chez-moi (pour être honnête, depuis quelques mois, j'en ai une seconde; un jour prochain où je voudrais vous pourrir l'humeur, je mettrai sa photo aussi). Qui dit cheminée, dit bûches et cendres. Qui dit grande cheminée dit grosses bûches et beaucoup de cendres. Par un beau jour d'inspiration, j'ai acheté un aspire-cendres. C'est un gros bidon que, d'une manière inutile à détailler, on relie à l'aspirateur. Et ça permet d'aspirer des cendres (d'où le nom) éventuellement encore chaudes, lesquelles sont stockées dans ledit bidon sans risquer d'enflammer l'aspirateur. Intelligent, non ?

Bon, l'aspire-cendres, malgré tout, n'est pas d'une capacité infinie. Il faut donc le vider, une fois les cendres refroidies (sinon, le sac en plastique pour la poubelle risque de mal vivre l'aventure). J'ai procédé à cette opération ce midi. Sur la terrasse, au soleil bien frais de cette saison, j'ai transféré les cendres dans des sacs en plastique de super-marché. Aucun problème. Puis, le sac-poubelle homologué par le service du nettoiement local étant dans mon couloir d'entrée, j'ai noué les deux sacs de mes petits doigts agiles, les ai soulevés de mes muscles fermes et suis rentré dans la maison d'un pas conquérant, direction l'entrée...

Ce qui devait arriver arriva.

Au milieu du couloir d'entrée, l'un des sacs s'est déchiré. En une seconde, plof, trois kilos de cendres se sont jetés au sol, où ils ont évidemment quelque peu rebondi pour s'éparpiller dans l'atmosphère ambiante. Tousse tousse tousse, et le double effet MachinChouette, la cendre dans les yeux, sous les lentilles, 'tain ça fait mal ce truc ! Je n'y vois plus rien. Fuite précipitée, toussante et hautement larmoyante. Retrait d'urgence des lentilles, recherche approximative des lunettes (évidemment, il a fallu que je repasse par le couloir, tousse-tousse de nouveau), aspirateur (tousse tousse tousse), aération (gla gla gla).

Le repos du guerrier fut une longue douche bien chaude et bien méritée.

Commentaires

1. Le vendredi 12 novembre 2004, 19:40 par [Inconnu]
2. Le vendredi 12 novembre 2004, 19:42 par [Inconnu]
Je me souviens encore avec émotion de ton travail sur la première cheminée. Alors je trouve scandaleux que nous n'ayons pas eu l'histoire de la seconde.
Quant à l'aspire-cendres, j'ose dire (légitimé que je suis par des mois de lecture de ton blog) que c'est dans l'ordre des choses. Comme tu le dis "ce que devait arriver arriva".
Si ce que devait arriver ne fût pas arrivé, tu nous aurais déçus. Tu n'as pas le droit. Je suis persuadé que pendant tousse-tousse, tu pensais blog-hihi.
3. Le samedi 13 novembre 2004, 17:37 par [Inconnu]
D'où l'expression : des cendres la poubelle !
Tonton, fait feu de tout bois
4. Le samedi 13 novembre 2004, 20:31 par [Inconnu]
Non coupable.
5. Le mardi 16 novembre 2004, 17:58 par [Inconnu]
mon brave xiaojie, tu es irrécupérable ! comment, te connaissant, n'as-tu pas pensé un seul instant que ceci était fatalement écrit ?! note que l'aspiro-cendres est rentabilisé à ce compte là, pas vrai ? hi hi hi la prochaine fois, essaie de faire tomber la friteuse, c'est encore plus marrant parce que ca gliiiiiiissse !
6. Le vendredi 19 novembre 2004, 18:56 par [Inconnu]
Dtl Merci, mais y'a pas de petit mot ?
Msc Tu as inversé la numérotation des cheminées. J'ai travaillé, il y a quelques mois, sur la seconde cheminée (la nouvelle, dans le salon/chambre d'amis), et les cendres venaient de la première (l'ancienne, dans la cuisine/salle à manger). Quant à "penser blog-hihi", je plaide coupable, c'est en effet devenu presque un réflexe.
Tonton Une question me travaille. As-tu un dictionnaire de jeux de mots, pour pouvoir ainsi presque tout le temps, en deux lignes, en produire un aussi pertinent ?
Eulalie Mais je n'ai encore rien dit, moi !
Ginto La friteuse... je n'ai pas ce genre d'engin de la mort chez moi, trop risqué !
-- xj
7. Le mardi 16 août 2005, 00:31 par Coco
ca maide pas g une enigme c mais kia eteint la lumiere pouver vous maidez