Pourquoi tant de haine ?

Nous avons tous nos vêtements fétiches. Je n'évoque pas par ce terme la tenue que mademoiselle (ou monsieur, tous les goûts sont dans la nature, ou même biquette ou médor) doit porter pour que l'alter-ego puisse atteindre la félicité lubrique. Non, je parle de ces vêtements qu'on aime bien parce que... on les aime bien et depuis un bail. Parfois, ils n'ont de vêtement que le nom ainsi qu'un vague souvenir, et des tierces parties (mal intentionnées) aimeraient bien les mettre définitivement dans le sac à chiffons, si tant est qu'il reste assez de tissus entre les trous pour que ça fasse un bon chiffon. Preuve de leur vigueur, à chaque fois ils réussissent à s'en échapper. D'ailleurs, il s'agit souvent d'un sujet qui fâche, limite conflit religieux à la tuez-les-tous.

Pour ma part, ce sont quelques tee-shirts et pantalons qui, grâce aux hasards de la mode, reviennent furieusement tendance (c'est cool, je vais pouvoir aller draguer les minettes à la sortie du lycée (mais je vais  tout de même  leur demander leur carte d'identité avant d'aller trop loin,  car faire la différence entre une gamine de 14 ans un peu délurée et une autre de 18, c'est pas toujours évident; sauf que le juge, lui, il vous en met pour 20 ans à l'ombre si on se gourre); bref, revenons au sujet).

Aujourd'hui, j'ai choisi de me faire ce petit plaisir (pas d'aller draguer à la sortie du lycée, juste de ressortir quelques fringues). En plus, ça me permet de vous faire bisquer un bon coup, parce que _moi_ je rentre toujours dans les fringues de quand j'avais pas encore le droit de voter.

Vers dix heures, pause café. Travaillant chez moi, je vais dans ma cuisine, j'empoigne la cafetière (une "classique", en alu, qu'on met sur le feu, vous voyez sans doute le style) et, d'une main ferme, je dévisse la tête histoire d'en retirer le marc du café de la veille.

Moult trahison ! Il restait une bonne tasse de café dans la tête du bidule, laquelle s'est amplement déversée sur moi quand j'ai penché l'engin pour le dévisser.

Vu la tronche de la cafetière maintenant, après un choc à haute vélocité sur un mur (tuez-les-tous, c'est pas d'la blague), il va falloir que j'en rachète une. L'alu, c'est moins solide qu'on le croît.

Suprême douleur, mon tee-shirt Frotte-the-loukoum est allé au sac à chiffons. Avec une tâche brunâtre irrécupérable dessus, il n'y a pas d'autres issue. Snirf.

Commentaires

1. Le vendredi 18 juin 2004, 15:41 par [Inconnu]
gniark, gniark, c'est bien fait, ça t'apprendra à te vanter de rentrer dans tes vêtements de quand tu ne votais pas...
2. Le vendredi 18 juin 2004, 17:13 par Ginto
tu sais, chez emmaüs, tu trouveras peut-être le même, tout pareil ! taille 12 ans, tout délavé mais sans tache et pour pas cher en plus ! allez "un de perdu..." mouarff ok je sors... :p
3. Le vendredi 18 juin 2004, 22:04 par [Inconnu]
je te comprends trop bien vieux frêre, depuis que j'ai perdu mon vénérable bob ricard ma vie n'est plus la même.
4. Le samedi 19 juin 2004, 05:54 par [Inconnu]
Si vraiment tu l'avais aimé du fond du cœur tu l'aurais accepté avec sa tâche. C'est aussi ça la noblesse des sentiments. Fidèle tant que ça plaît, c'est trop facile.
5. Le samedi 19 juin 2004, 17:32 par [Inconnu]
Je te conseille d'investir dans un Kit WomenCoffee.
C'est un appareil hors du commun qui fait le café sur simple ordre vocal...:-)
Pour ton Tee-shirt... no problemo, il existe aussi WomenLinge, toujours de la même marque que le kit précédent.
Kalios macho de temps en temps....
6. Le lundi 21 juin 2004, 11:51 par [Inconnu]
moral de l'histoire, laissons nos t-shirt souvenir dans notre musée personnel.
7. Le mardi 22 juin 2004, 02:16 par [Inconnu]
Les fringues, sont une seconde peau! Je suis styliste, et je crois dur comme fer à ces vieilles frippes, auxquelles nous sommes tous attachés...quelles que soient les tâches et les épreuves du temps, impossible de se séparer de ces bouts de tissus informes! ;-)
8. Le mercredi 23 juin 2004, 00:23 par [Inconnu]
*compatis sisi!*
c'est une experience rageante!
9. Le jeudi 24 juin 2004, 20:46 par [Inconnu]
Sincères condoléances.. heureusement que tu n'étais pas en costard!
10. Le vendredi 25 juin 2004, 15:44 par Hedwige
Mais heureusement que des machines à café pleines de bon sens sont là pour faire fonctionner l'économie en faisant acheter de nouveaux vêtements! Sans cela, mais où irait le monde??!
11. Le lundi 28 juin 2004, 21:17 par [Inconnu]
Merci de votre soutien dans cette dure épreuve (et les ceusses qui m'ont pas soutenu sont sur la liste noire de quand je serais maître du monde).
-- xj