Le détail qui tue

En bon parano, je fais très attention à moult détails de la vie. Ce qui m'amène parfois à remarquer des petites choses qui, sinon, passeraient inapperçues.

Hier, je cheminais tranquillement dans une galerie commerciale. J'ai remarqué une dame d'un âge certain (environ 60 ans) qui arborait à son bras un sac à l'imprimé significatif : "Hot Couture, lingerie fine". Elle sortait dudit magasin.
Je n'ai rien contre les personnes qui achètent de la lingerie (ou, pour paraphraser Guitry, "je suis contre les femmes qui achètent de la lingerie, tout contre"; passons), même quand ces dames sont d'un âge presque canonique. Après tout, quand j'aurais 95 ans, je considèrerai sans doute ces sexagénaires (le beau mot) comme de véritables bombes sexuelles (si je me souviens encore de ce que l'on peut faire avec une femme, ce qui reste à vérifier).
Non, ce qui m'a fait presque exploser de rire, c'est que cette personne était à l'évidence passée à la jardinerie auparavant et tenait dans son autre main deux tuteurs en plastique. Ceux-ci, comme la lingerie, étaient-ils prévus pour Monsieur ???

Commentaires

1. Le vendredi 23 avril 2004, 21:29 par [Inconnu]
Mauvais esprit va!,Maintenant ilya le viagra!!
2. Le samedi 24 avril 2004, 02:04 par [Inconnu]
Encore un exemple du syndrome de Peter Pan. Nos aînés sont restés de grands enfants!
3. Le samedi 24 avril 2004, 10:06 par [Inconnu]
Je pense que ça m'aurait éclaté d'être témoin de ça.
Sinon, a 60 ans, on peut être sexyagénaire.
4. Le lundi 26 avril 2004, 15:13 par [Inconnu]
han ! les tuteurs ?? han !! nan je me tais allez chuuuuuttttt
5. Le mercredi 28 avril 2004, 15:38 par [Inconnu]
allez va, c'est mérité... largement !